BFM Business

Les restaurants du Michelin poursuivent leur mobilisation en faveur des soignants

Quelque 3.500 restaurants répertoriés par le guide rouge en France ont la possibilité de participer à cette initiative

Quelque 3.500 restaurants répertoriés par le guide rouge en France ont la possibilité de participer à cette initiative - BERTRAND GUAY / AFP

Les restaurants du guide rouge pourront proposer le "Bon menu" de leur choix, avec une attention portée au rapport qualité-prix. 10% de la recette générée seront reversés pour offrir des repas au personnel médical exposé pendant la crise sanitaire.

Produits locaux et de saison, prix équitable et 10% versés aux soignants: le guide Michelin et des restaurants qu'il recommande lancent lundi "le Bon menu" pour faire durer l'élan de solidarité né pendant la crise sanitaire.

Quelque 3500 restaurants répertoriés par le guide rouge en France ont la possibilité de participer à cette initiative qui "va se développer au fur et à mesure de la réouverture des restaurants", annonce Gwendal Poullennec, directeur du guide gastronomique.

Chaque établissement participant proposera le "Bon menu" de son choix, avec une attention portée au rapport qualité-prix. Plusieurs grands chefs étoilés qui, comme l'ensemble de la profession, se sont mobilisés pour nourrir les soignants au plus fort de l'épidémie du coronavirus se sont engagés à y participer, selon le guide.

Aider les restaurateurs à sortir du "sommeil artificiel"

Cette opération vise à aider les restaurateurs à sortir du "sommeil artificiel" dû à la fermeture des établissements à la mi-mars, à mettre en valeur les producteurs durement frappés par la crise et à "donner envie aux clients de redécouvrir les restaurants qui ont changé sur plusieurs dimensions", selon Gwendal Poullennec. 

Le prix du menu, détaille-t-il, "va permettre de rémunérer les différents acteurs tout en constituant une belle prestation" et 10% seront "reversés à une association qui va offrir des repas à du personnel médical qui a été exposé pendant la crise sanitaire". 

"On a senti une vraie envie des clients d'une expérience authentique, locale et d'alimenter cet élan de solidarité. Le Bon menu c'est la synthèse qu'on a voulu faire avec la profession, une formule gagnant-gagnant pour tous", conclut le patron du guide rouge.

P.S. avec AFP