BFM Business

Le Black Friday ne fait pas recette, sauf pour les armes

Le FBI a enregistré 175.000 ventes d'armes lors du Black Friday

Le FBI a enregistré 175.000 ventes d'armes lors du Black Friday - Scott Olson - Getty Images - AFP

Le Black Friday, jour de grands soldes aux Etats-Unis, a connu des ventes en bernes, selon les premières estimations. Une morosité qui n'atteint pas les ventes d'armes à feu, parties pour être en nette hausse.

Le "Black Friday" millésime 2014 ne restera pas dans les annales. Lors de ce "vendredi noir", jour qui suit le jeudi de Thanksgiving, la tradition veut que les commerçants américains consentent d'importants soldes et démarques pour attirer les clients.

Or, les ventes ont cette année marqué le pas, selon une enquête de la National Retail Federation (NRF) et de l'institut Proper analytics.

Des dépenses en berne

Pendant le long week-end de Thanksgiving, période incluant le "Black Friday", les Américains ont ainsi dépensé en moyenne 380,95 dollars, soit environ 307 euros. Un somme qui est en baisse de 6,4% par rapport à l'an passé. Les consommateurs d'outre-Atlantique avaient alors déboursé en moyenne 407 dollars.

Les dépenses totales sont également attendues en baisse, à 50,9 milliards de dollars sur l'ensemble de ce week-end prolongé, contre 57,4 milliards de dollars l'an passé, toujours selon cette enquête.

Les armes à feu tirent leur épingle du jeu

Un produit semble toutefois avoir tiré son épingle du jeu: les armes à feu. 175.000 ventes ont ainsi été effectuées lors du Black Friday, selon un reportage de CNN qui cite des données du FBI.

Le FBI doit, en effet, procéder aux vérifications de chaque vente et contrôler le casier judiciaire de l'acheteur pour être sûr qu'il n'ait pas d'antécédents graves. 

Ce chiffre de 175.000 ventes constituerait quasiment un record historique. Le FBI n'a connu qu'une seule journée plus dense, le 21 décembre 2012, avec 177.000 vérifications. A l'époque les Etats-Unis étaient encore sous le choc de la tuerie de l'école primaire de Sandy Hook, le 14 décembre 2012, durant laquelle 26 personnes, pour la plupart des enfants en bas âge, avait trouvé la mort. 

Trois ventes par seconde

L'an passé les ventes d'armes aux Etats-Unis avait atteint 144.000 unités lors du Black Friday. Un chiffre qui a ainsi de fortes chances d'être dépassé cette année, au vu de l'activité du FBI. "En moyenne nous avons trois vérifications à effectuer toutes les secondes" lors de ce Black Friday, explique ainsi Stephen Fischer, porte-parole du FBI cité par CNN. Une fréquence qui est trois fois supérieure à celle d'une journée ordinaire.

Pour faire face à cette charge de travail extraordinaire, le FBI a dû se renforcer en faisant appel à 100 employés supplémentaires, l'agence fédérale employant habituellement 600 personnes pour procéder à ces vérifications. En moyenne, le FBI rejette 500 ventes par jour, le plus souvent en raison d'informations insuffisantes pour valider la transaction.

Julien Marion