BFM Business

Lavazza va-t-il avaler Carte Noire ?

Pour satisfaire aux exigences de Bruxelles, Mondelez a proposé, en France, de vendre ses activités Carte Noire, y compris son usine de Lavérune, près de Montpellier)

Pour satisfaire aux exigences de Bruxelles, Mondelez a proposé, en France, de vendre ses activités Carte Noire, y compris son usine de Lavérune, près de Montpellier) - AFP Soe Than Win

A la demande de Bruxelles, le nouveau géant du café, la co-entreprise créée par Douwe Egberts Master Blenders et Mondelez doit se séparer de Carte Noire. La célèbre marque française intéresse l'italien Lavazza.

La Commission Européenne a autorisé sous conditions de cessions d'activité la création d'un nouveau géant mondial du café, face à Nestlé. Ce nouvel acteur regroupera au sein d'une entreprise commune tous les actifs de Douwe Egberts Master Blenders (DEMB )et les activités de Mondelez dans le secteur du café. Ce rapprochement avait été présenté en mai 2014.

Baptisée Jacobs Douwe Egberts (JDE), la co-entreprise commercialisera le café sous toutes ses formes, y compris des filtres dosettes, des dosettes T‑Disc et des N‑capsules destinées respectivement aux machines à café monodoses Senseo, Tassimo et Nespresso.

Parmi ses marques globales ou régionales figureront Jacobs, Tassimo, Moccona, Senseo et L'Or, ainsi que Douwe Egberts, Kenco, Pilao et Gevalia.

"Nous sommes heureux de créer la première entreprise mondiale uniquement dédiée au café", a commenté le patron de la nouvelle entité, Pierre Laubier.

La Commission européenne craignait que ce rapprochement n'entraîne des hausses de prix du café torréfié et moulu en France, au Danemark et en Lettonie, ainsi que des filtres dosettes en Autriche et en France.

La co-entreprise fera face à Nestlé dans les dosettes uniques

Bruxelles redoutait aussi la puissance commerciale unifiée de Douwe avec Senseo et de Mondelez avec Tassimo, deux des quatre principaux systèmes à dosette unique en Europe (avec Dolce Gusto de Nestlé et Nespresso).

Pour y remédier, Mondelez va donc céder ses activités Carte noire dans tout l'Espace économique européen (EEE), dont l'usine de Lavérune, située près de Montpellier (Hérault). L'Italien Lavazza n'a jamais fait fait mystère de son grand intérêt pour Carte Noire, crédité de 15 % à 20 du marché français.

L'Italien Lavazza lorgne déjà Carte Noire

"Nous restons déterminés, même si nous n'avons pas encore eu accès au dossier Carte Noire", assure Giuseppe Lavazza au JDD il y a quelques semaines. "Augmenter notre chiffre d'affaires est impératif pour résister aux attaques des groupes internationaux. Céder la société familiale aux concurrents n'est pas un projet sur la table." ajoutait-il.

De son côté, DEMB devra vendre ses activités Merrild dans l'ensemble de l'espace économique européen et octroyer une licence de 5 ans pour sa marque Senseo en Autriche. Cela permettra au preneur de la licence de récupérer la part de marché des filtres dosettes Senseo et de rebaptiser ses produits.

La nouvelle société, baptisée Jacob Douwe Egberts (JDE) sera basée aux Pays-Bas. JDE espère réaliser un chiffre d'affaires annuel de 5 milliards d'euros, comptera quelque 12.000 employés et ambitionne d'occuper la première ou la deuxième position sur le marché du café dans 18 pays d'Europe, d'Amérique latine et en Australie.

Frédéric Bergé