BFM Business

Lafuma courtisé par un groupe sud-coréen

Lafuma est en discussion avec E-Land pour un possible rachat

Lafuma est en discussion avec E-Land pour un possible rachat - -

Tous les fans de randonnées et de camping connaissent Lafuma. Une marque mythique au coeur du quotidien des français : plus de 100 millions de sacs à dos ont été vendus en 70 ans. Le titre s'est envolé à la Bourse de Paris aujourd'hui. L'explication,c'est que Lafuma pourrait passer dans l'escarcelle d'un groupe sud coréen, E-land. Des discussions préliminaires ont été entamées. Lafuma sous pavillon sud-coréen, une opération qui ferait du sens, selon la plupart des analystes.

Il est loin le temps où Lafuma fabriquait des besaces dans la tannerie familiale au coeur de la Drome. C'était dans les années 30. Les premiers congés payés pour des millions de français qui découvraient la randonnées.

Depuis, Philippe Joffart, le petit fils d'un des fondateurs a pris le pouvoir. La société reste familiale, mais elle s'est diversifiée. Oxbow pour les surfeurs, Millet pour les alpinistes et toujours Lafuma bien sûr pour les randonneurs.

La société s'est aussi internationalisée. Près de 40% du chiffres d'affaires est réalisée hors de France. Aujourd'hui, les ventes patinent en France, notamment pour le surf. Du coup, le groupe a décidé de mettre davantage le cap sur l'international. Notamment sur l'Asie, car le sport en plein air à la vent en poupe là bas. Un accord de licence avec un groupe japonais a déjà été signé cet été.

Pour les analystes, un rachat par E Land permettrait à Lafuma de monter en puissance, notamment en Chine. Le groupe sud coréen, propriétaire d'une soixantaine de marque est déjà implanté sur ce marché. Lafuma a de grosses ambitions en Chine. Il a déjà noué un partenariat avec un groupe coréen. L'objectif, c'est de réaliser 10 millions de chiffres d'affaires en Chine et d'ouvrir plus d'un centaine de magasins d'ici 2 ans.

Alexis Pluyette