BFM Business

La planète croule sous le plastique: 10% des 9,2 milliards de tonnes produites en 70 ans ont été recyclés

"La consommation et la production de plastiques connaissent une accélération sans précédent : on a produit plus de plastique depuis 2000 que durant les 50 années précédentes " selon l'Atlas du plastique 2020

"La consommation et la production de plastiques connaissent une accélération sans précédent : on a produit plus de plastique depuis 2000 que durant les 50 années précédentes " selon l'Atlas du plastique 2020 - Chris STOWERS-AFP

Plus de la moitié de tous les plastiques du monde entier ont été fabriqués depuis l'année 2000, et 10% seulement des 9,2 milliards de tonnes de matières plastiques produites depuis 1950 ont été recyclées, révèle un rapport publié par trois associations. Le document suggère d'agir à la source et de réduire de beaucoup le plastique produit.

"On a produit plus de plastique depuis 2000 que durant les 50 années précédentes, et le phénomène continue à s'accentuer", si'nquiète "L'Atlas du plastique", document didactique et bien documenté, compilé par trois associations, la Fondation Heinrich Böll, proche des Verts allemands, le think tank La Fabrique écologique et la plateforme Break free from plastic.

"Entre 1950 et 2017, quelque 9,2 milliards de tonnes de plastique ont été produites, ce qui fait nettement plus d’une tonne par personne vivant actuellement sur la planète. L’essentiel de ce matériau est toutefois produit et consommé dans quatre grandes zones géographiques seulement : l’Asie du Nord-Est, l’Amérique du Nord, le Moyen-Orient et l’Europe de l’Ouest" explique le document qui fourmille de chiffres et statistiques.

-
- © Atlas du plastique 2020 (faits et chiffres sur le monde des polymères synthétiques).

En 2025, plus de 600 millions de tonnes devraient être produites, contre 438 millions de tonnes en 2017, selon le rapport, qui affirme aussi que "40% environ des produits plastiques sont jetés au bout de moins d'un mois".

Or les systèmes de recyclage actuels ne permettent pas de traiter un tel volume de déchets, déplorent les auteurs du rapport. "Il suffit pour s’en convaincre de regarder en arrière: 10 % seulement des 9,2 milliards de tonnes de matières plastiques qui ont été mises en circulation depuis les années 1950 ont été recyclées", soulignent-ils.

Cette invasion continue et inexorable tient tout simplement au fait que le plastique "dure longtemps, il est léger et il se moule facilement, ce qui lui vaut d’être une matière idéale pour de nombreux produits industriels ou de la vie de tous les jours", soulignent ces experts.

-
- © Atlas du plastique 2020 (faits et chiffres sur le monde des polymères synthétiques).

Les emballages, principalement à usage unique, représentent plus du tiers des plastiques produits, indique-t-il encore. Viennent ensuite les secteurs du bâtiment et travaux publics, du textile et des biens de consommation.

"C'est une fausse piste de croire que nous pourrions régler ce problème en recyclant du plastique quand les quantités produites augmentent toujours plus", a déclaré devant la presse Jens Althoff, directeur du bureau de Paris de la Fondation Heinrich Böll.

"La meilleure solution tient donc en quelques mots, mais elle fait grincer des dents: il faut tout simplement réduire la quantité de plastique que nous produisons" assène le document.

-
- © Atlas du plastique 2020 (faits et chiffres sur le monde des polymères synthétiques).

"Il est possible de produire et consommer autrement" pour aller "vers un monde sans plastique jetable", a-t-il ajouté. Mais "les consommateurs ne peuvent pas résoudre seuls cette crise", a-t-il affirmé, en demandant "des actions politiques au niveau national et européen".

Anahita Grisoni, coordinatrice de l'étude pour La Fabrique écologique, a souligné le rôle de "quelques multinationales, très peu, (qui) ont intérêt à ce que l'on continue à consommer et à produire des quantités toujours plus grandes de plastiques".

En conclusion, le document prône de stopper l'invasion du plastique à la source. "Il faut éliminer les plastiques à usage unique et favoriser des systèmes de distribution et de livraison différents. Il faut également tirer parti de l’intérêt grandissant que suscite le mode de vie zéro déchet. Car c’est bien à nous tous qu’il incombe de bousculer ce que nous avons fini par considérer comme normal" conclut les auteurs de l'Atlas du plastique 2020.

Frédéric Bergé avec AFP