BFM Business

LaFourchette lance un plan d’action pour lutter contre le no-show

Les réservations non-honorées sur LaFourchette menacent son modèle économique.

Les réservations non-honorées sur LaFourchette menacent son modèle économique. - Simon Felton - Flickr - CC

Le site de réservation en ligne déplore que son modèle économique soit touché par les clients qui réservent une table mais ne viennent pas, sans prévenir. Il s'apprête donc à sévir contre eux.

C'est un véritable problème pour les restaurants. Les gens réservent leur table en ligne mais ne viennent pas, sans annuler leur réservation. On appelle cela le "no show" ou "poser un lapin". Un fléau pour les établissements pour qui la pratique entraîne une perte de chiffre d'affaires et une certaine désorganisation. Le site LaFourchette s'attaque au problème et lance un plan d'actions pour responsabiliser les clients.

En moyenne, près d'un client sur trois oublie d'annuler sa réservation au restaurant. Soit deux fois plus que pour les hôtels ou les coiffeurs. La pratique s'est encore aggravée avec la réservation en ligne. Les clients évoquent un simple oubli, les restaurateurs, eux, parlent d'impolitesse.

Un pourcentage retenu

Le site de réservations en ligne LaFourchette s'apprête donc à sévir. Il compte désormais placer des garde-fous tout au long du processus pour les rappeler à l'ordre. Le client qui aura réservé recevra ainsi des mails et des SMS de rappel. Le site va également faciliter l'annulation avec des alertes push.

Et pour dissuader les plus récalcitrants, il faudra désormais donner l'empreinte de sa carte bancaire, avec à la clé, un petit pourcentage de retenue en cas de non-venue. LaFourchette assure que ces mesures n'ont pas été prises de gaieté de cœur. Mais son modèle économique même est menacé: le site se rémunère par une commission de 2 euros pour tout couvert réservé ET honoré.

Hélène Cornet, édité par N.G.