BFM Business

La contrefaçon détruit des dizaines de milliers d'emplois en France

Le marché mondial de la contrefaçon représente plus de 500 milliards de dollars

Le marché mondial de la contrefaçon représente plus de 500 milliards de dollars - Jay Directo - AFP

Selon une étude publiée ce mardi 6 décembre, le marché de la contrefaçon en France est estimé à 7,3 milliards d'euros et détruirait pas moins de 26.000 emplois. Un tribut toutefois bien moins lourd que celui que paient les États-Unis ou l'Allemagne.

La contrefaçon reste l'un des grands fléaux qui minent le commerce mondial. Et son ampleur demeure impressionnante. Selon une étude du Centre for Economics and Business Research, commandée par la société NetNames, le marché mondial représenterait pas moins de 534 milliards de dollars (503 milliards d'euros), soit plus que le PIB de la Suède, par exemple.

De fait, ce marché a littéralement explosé puisqu'en 2001, quand la Chambre de commerce international l'évaluait à "seulement" 350 milliards de dollars.

Les auteurs de l'étude considèrent que cette évolution s'explique en grande partie par l'accélération des échanges internationaux, le développement des importations rendant plus complexes les contrôles des expéditions de marchandises contrefaites. Mais cette envolée est aussi due aux innovations technologiques qui "rendent les produits contrefaits identiques aux authentiques et la croissance des marques internationales dont la notoriété est recherchée par les consommateurs".

26.000 postes détruits en France

Pour la France seule, l'étude chiffre la taille du marché à 7,3 milliards d'euros soit 0,3% du PIB. En outre, la contrefaçon détruirait pas moins de 26.000 emplois.

Et encore, l'Hexagone n'est pas le pays le plus touché. Aux États-Unis, le marché de la contrefaçon représente ainsi pas moins de 225 milliards de dollars (212 milliards d'euros) soit 1,3% du PIB pour 750.000 emplois détruits. L'Allemagne vient ensuite avec un marché de la contrefaçon qui pèserait pour 1% du PIB (32,25 milliards de dollars) et détruirait 107.500 postes. Le Royaume-Uni (0,8% du PIB et 72.000 emplois détruits) et l'Italie (0,5% du PIB pour 31.000 postes détruits) sont également plus impactés que l'Hexagone.

-
- © -

En termes de produits, le plus gros marché de la contrefaçon reste les médicaments (200 milliards de dollars). "Les antibiotiques, les pilules contre le paludisme et les pilules de régulation des naissances constituent les médicaments les plus contrefaits", indiquent les auteurs de l'étude. Suivent les biens électroniques (169 milliards de dollars) et l'alimentaire (49 milliards).

Selon les chiffres de la Commission européenne datant de 2014, près de 8 marchandises contrefaites et saisies par les douanes sur 10 provenaient encore de Chine.

J.M.