BFM Business

L'Oréal confirme ses objectifs au premier trimestre

Le chiffre d'affaires de l'Oréal en hausse au premier trimestre.

Le chiffre d'affaires de l'Oréal en hausse au premier trimestre. - THOMAS SAMSON / AFP

Le groupe français a vu son chiffre d'affaires augmenter de 7,5% au premier trimestre, essentiellement grâce à sa division Luxe.

Le groupe de cosmétiques L'Oréal a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 7,5% au premier trimestre à 7,04 milliards d'euros, porté par la forte progression de sa division Luxe, et confirmé ses objectifs annuels de hausse des ventes et des résultats. Le PDG de L'Oréal, Jean-Paul Agon, cité dans un communiqué, a salué "un bon premier trimestre", tout en soulignant que le marché cosmétique s'était montré "extrêmement atypique" en début d'année.

La consommation des produits de luxe a été "très vigoureuse (...), en particulier en Asie" alors qu'à l'inverse le démarrage de la consommation a été "très lent en grande diffusion et dans le secteur professionnel", a analysé Jean-Paul Agon.

Mais "le marché semble être en train de se régulariser et de retrouver un profil plus habituel", a-t-il observé. Le patron de L'Oréal a confirmé les objectifs 2017, qui visent "une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats", a-t-il indiqué dans un communiqué. "Dans un environnement qui demeure volatil, notre 'business model' équilibré est plus que jamais un atout", a-t-il fait valoir.

"Explorer toutes le options stratégiques concernant le capital"

Le groupe a par ailleurs annoncé début février sa décision "d'explorer toutes les options stratégiques concernant le capital" de sa filiale The Body Shop. "Aucune décision n'a été prise à ce stade", a-t-il déclaré mardi. En données comparables, la hausse du chiffre d'affaires du premier trimestre ressort à 4,2%, les ventes ayant bénéficié d'effets positifs de change (+2,4%) et de périmètre (+0,9%). Les ventes trimestrielles sont supérieures au consensus établi par Bloomberg qui tablait sur 6,96 milliards.

Dans le contexte "atypique" du premier trimestre, la division Luxe a enregistré une "croissance exceptionnelle", a dit Jean-Paul Agon. La hausse des ventes atteint 12,2% en données comparables (et 17,8% en publiées). La Cosmétique Active, vendue en pharmacie et parapharmacie, a connu "un démarrage correct", selon le PDG, avec une croissance en comparable de 2,8%. Toujours en données comparables, la division des "produits grand public" affiche une hausse de 1,4%, tandis que celle des "produits professionnels" est en repli de 1,8%.

P.L avec AFP