BFM Business

Korian et Medica s'unissent pour devenir leader européen des maisons de retraite

Yann Coléou, directeur général de Korian (à gauche) et Jacques Bailet, PDG de Medica (à droite), étaient tous les deux les invités de Stéphane Soumier.

Yann Coléou, directeur général de Korian (à gauche) et Jacques Bailet, PDG de Medica (à droite), étaient tous les deux les invités de Stéphane Soumier. - -

Les deux groupes ont annoncé, ce lundi 18 novembre, leur projet de fusion qui donnerait naissance au numéro un européen des maisons de retraite. Ils comptent faire passer leur chiffre d'affaires combiné de 2,2 milliards à 3 milliards d'euros d'ici à 2017.

Une fusion géante dans les maisons de retraite. Ce lundi 18 novembre, les groupes français Korian et Medica ont annoncé un projet de mariage "entre égaux" qui aboutirait à la création du numéro un européen du secteur. Le projet nécessitera cependant le feu vert des actionnaires des deux groupes.

La Bourse de Paris a applaudi l'initiative. Peu après l'ouverture, le titre Medica gagnait ainsi 8,34%.

"On pense qu'à deux, on sera meilleur que tout seul et nous sommes convaincus que pour réussir sur ce marché, qui est en train de se consolider, il faut être puissant pour saisir la croissance", a souligné Yann Coléou, directeur général de Korian et invité de Good Morning Business, ce lundi 18 novembre.

Le nouvel ensemble regrouperait 40.000 salariés et 600 établissements pour un chiffre d'affaires qui représentait 2,2 milliards d'euros à fin 2012. Mais d'ici à 2017, "nous visons 3 milliards d'euros", a indiqué Jacques Bailet, le PDG de Medica, également invité de BFM Business ce lundi. Ce dernier compte profiter "de l'incroyable atout qu'offre le vieillissement de la population en Europe continentale".

Un secteur fragmenté

C'est bien pour continuer à investir que Korian et Medica proposent à leurs actionnaires cette fusion. La question de la dépendance nécessite d'énormes financements et les acteurs privés du secteur sont encore rares à pouvoir les réaliser.

Les acteurs publics n'ont plus un sou. Autant dire qu'en prenant la place de leader européen, le nouvel ensemble estime avoir un boulevard devant lui.

La dimension européenne est l'autre avantage mis en avant des positions déjà très fortes en France, en Allemagne, en Belgique et en Italie. "Penser qu'un groupe qui fait 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires est quasiment le leader mondial du secteur, montre qu'on est au début d'un mouvement important", dit un observateur du marché. En France, par exemple, le secteur est très fragmenté, les quatre premiers acteurs ne contrôlent que 10% du marché au total.

Les assureurs à la manoeuvre

D'ailleurs les assureurs, souvent actionnaires de ces entreprises, poussent aux regroupements. En l'occurrence, le Crédit Agricole pourrait être à la manoeuvre, sa filiale d'assurance Predica est actionnaire de Korian et la banque verte est aussi directement actionnaire de Medica.

On sait que les assureurs réfléchissent à des offres intégrées, pour réduire les coûts, sur le dentaire, l'optique. Mais la dépendance et les seniors restent l'objectif prioritaire.

Antoine Larigauderie & BFMBusiness.com