BFM Business

Kellogg va supprimer plus de 2.000 postes d'ici à 2017

Le siège mondial de Kellogg, dans le Michigan

Le siège mondial de Kellogg, dans le Michigan - -

Le groupe agroalimentaire américain a annoncé, ce lundi 4 novembre, un plan d'économies qui va l'amener à supprimer 7% de ses effectifs d'ici à quatre ans. Ce "projet K" doit permettre d'économiser jusqu'à 475 millions de dollars par an.

Après "spécial K", Kellogg dévoile "le projet K". Ce lundi 4 novembre, le groupe américain d'agroalimentaire a annoncé ce "projet", qui constitue plus exactement en un vaste plan d'économies sur quatre années.

Selon Kellogg, "les changements d'organisation et d'infrastructures vont réduire les effectifs de l'entreprise d'approximativement 7%". A fin 2012, cette dernière employait environ 31.000 employés. Autrement dit, les suppressions de postes s'élèveraient à 2.170 personnes.

Ce projet "générera un montant significatif d'économies, dont la majorité sera investie dans les domaines stratégiques de l'activité du groupe", explique Kellogg dans un communiqué. "Le marché change sans cesse et nous devons nous adapter", a déclaré John Bryant, le directeur général de Kellogg.

475 millions de dollars d'économies annuelles

Kellogg espère que cet investissement "portera la future croissance du chiffre d'affaires, de la marge et des bénéfices".

Plus précisément, la société estime que ce "projet K" lui permettra d'économiser entre 425 millions et 475 millions de dollars par an d'ici à 2018. Le programme comprend notamment l'optimisation de la chaîne d'approvisionnement du groupe ou encore une réorganisation géographique.

Le groupe prévoit des charges avant impôts, liées au programme d'économies, comprises entre 1,2 et 1,4 milliard de dollars au total.

J.M.