BFM Business

Fnac Darty sauve les meubles au premier semestre grâce au e-commerce

Les ventes en ligne ont bondi de 60% sur la période permettant de compenser en partie la fermeture totale des magasins pendant le confinement. Mais le distributeur creuse sa perte nette.

Le manque à gagner est terrible: pendant le confinement, le groupe Fnac Darty a perdu l'équivalent de 400 millions d'euros de chiffre d'affaires alors que la totalité de ses magasins étaient fermés.

Mais le distributeur a pu compter sur le bond de ses ventes en ligne qui progressent de 60% sur les six premiers mois de l'année avec un million de clients supplémentaires. Cette activité pèse désormais près d'un tiers de son chiffre d'affaires total, a-t-il annoncé mercredi.

A fin juin, "le e-commerce représente plus de 31% du chiffre d'affaires du groupe au 1er semestre, contre 18% un an plus tôt", souligne dans un communiqué le distributeur français de produits électroniques, électroménagers et culturels.

118 millions d'euros de perte nette

"Même après le déconfinement, les ventes online ont continué à progresser, avec des volumes très forts", a affirmé à l'AFP le directeur général de Fnac Darty, Enrique Martinez, qui s'est dit "très satisfait" de la performance de toutes les enseignes du groupe sur le semestre, compte tenu du contexte sanitaire.

Au global néanmoins, sur les six premiers mois de l'année, ses ventes s'affichent en baisse de 7,9% à 2,85 milliards d'euros, tandis que ses pertes nettes se sont creusées à 118 millions d'euros, contre 39 millions l'année précédente.

Quant au résultat opérationnel courant (ROC), l'indice de référence du secteur, il ressort en négatif mais dans le haut de la fourchette annoncée, avec une perte opérationnelle courante de 58 millions d'euros. Il s'établissait à 46 millions sur la même période de 2019.

"On est content de la façon dont le groupe a fait face à la crise et de la dynamique post-confinement, qui nous a permis de limiter fortement les pertes sur l'activité et les résultats du semestre", s'est félicité M. Martinez, louant "l'adaptabilité" du groupe.

Rappelons que Fnac Darty a obtenu un prêt garanti par l'Etat (PGE) de 500 millions d'euros permettant au groupe d'avoir un niveau de liquidités "très satisfaisant", et d'être "plus armé qu'avant la crise pour faire face à la période toujours incertaine qui s'ouvre".

OC avec AFP