BFM Business

FFP2 et autotests: forte hausse des ventes dans les supermarchés

Les enseignes de la grande distribution ont multiplié les commandes et l'intérêt des Français ne faiblit pas.

Toujours plus de demande pour les masques FFP2 et les autotests. Selon les derniers chiffres de NielsenIQ, durant la semaine du 3 au 9 janvier, il s'est écoulé 419 000 boîtes de ces masques très protecteurs, rien que dans le secteur de la grande distribution. Cela représente un chiffre d'affaires pour le secteur de l'ordre de 2,4 millions d'euros, soit le double de la semaine précédente.

Même dynamique pour les autotests: 1,8 million de boîtes ont été vendues depuis leur mise en rayon il y a deux semaines. La semaine dernière, le chiffre d'affaires a doublé par rapport à la première semaine, avec 8,3 millions d'euros engrangés, contre 4,2 millions entre le 27 décembre et le 2 janvier.

Pas encore de directive claire sur les FFP2

Les masques FFP2 semblent plébiscités par la population au détriment d'autres types de protection: ils représentent 33,5% des masques contre le covid-19 vendus par la grande distribution. Un chiffre qui double toutes les semaines depuis le début du mois de décembre.

Il faut dire que les autorités ont envoyé des signaux forts concernant la fiabilité de ces modèles, en commandant par exemple 5 millions de masques FFP2 pour les enseignants. Pour autant, le Haut Conseil de la santé publique n'a pas encore rendu son avis sur la généralisation de ces masques. Le ministre de la Santé Olivier Véran a même confié au Sénat que l'institution ne pencherait pas "vers une extension du port du FFP2". En Allemagne ou en Italie, il a été rendu obligatoire dans certains lieux publics.

Prix cassés par les distributeurs

Le succès des autotests tient lui notamment de la multiplication des tests effectués et des bouchons qui s'accumulent au porte des pharmacies; mais les tarifs très avantageux pratiqués par la grande distribution lui permettent de tirer son épingle du jeu : à 25 euros en officine, la boite de cinq autotests est vendu deux à trois moins en rayons.

Idem pour les masques FFP2 : vendus entre 60 et 80 centimes pièce en pharmacie, ils coûtent plus de deux fois moins cher en grandes surfaces.

Valentin Grille