BFM Business

Et si le Père Noël, c'était vous?

Les associations caritatives sont ravies de recevoir des dons en période de fêtes.

Les associations caritatives sont ravies de recevoir des dons en période de fêtes. - Scott Olson - AFP

De nombreuses personnes sont déçues de leurs cadeaux de Noël. Pour autant, plutôt que les revendre, pourquoi ne pas les donner ou même les prêter?

S'il n'y a pas de petits profits, un peu de Christmas Spirit ne fait pas de mal. D'ailleurs, la grande majorité des Français ne sont pas des Grinch et si vendre ses cadeaux de Noël est une pratique de plus en plus courante, ce n'est pas encore la norme. Selon l’étude Generix-Ifop de décembre 2012, 24% des Français déclarent envisager de revendre leurs cadeaux. Selon Vivastreet, ils ne sont que 17%.

Donc plutôt que de vendre les cadeaux qui ne vous ont pas plu, pourquoi ne pas les donner? Il existe de plus en plus de sites spécialisés qui permettent de donner des objets, de particuliers à particuliers.

Le site donnons.org, par exemple, met en relation donneur et preneur. Il suffit de s'inscrire sur le site et de poster une annonce avec une photo du bien, et d'attendre de voir s'il séduira quelqu'un. Un bon moyen de trier ses affaires! ConsoRecup évolue dans la même veine. Attention tout de même, alimentaire, cosmétique ou encore médicaments ne peuvent pas être donnés.

Donner aux plus démunis

Autre moyen de faire plaisir: les associations caritatives. Emmaüs, l'Armée du Salut, les Restos du cœur ou encore le Secours populaire reçoivent avec plaisir des dons qui sont ensuite redistribués aux plus démunis.

Chez Emmaüs, des structures collectent les dons à domicile un peu partout en France: les communautés Emmaüs, les comités d’amis, ou encore Le Relais, qui propose des conteneurs destinés à recevoir du textile dans de nombreuses villes de France.

Emmaüs accepte tous types d’objets utilitaires ou décoratifs en bon état, tels que les vêtements, le linge de maison, les chaussures, mais également les vélos, les livres, les meubles et les équipements de loisir. Emmaüs récupère également l’électroménager, gros ou petit, tels que des réfrigérateurs, des lave-linge ou des bouilloires. Non seulement Emmaüs répare et revend ces dons, mais cet organisme en profite pour faire travailler des salariés en insertion.

Si vous ne voulez pas vous faire de l'argent sur le dos de ce cadeau, mais que vous ne voulez pas le donner, n'hésitez pas à l'échanger. Des sites comme DigiTroc permettent de troquer ses objets. Un logiciel prévient quand un troqueur a l'objet recherché. Mais vous ne désirez (ou ne pouvez) pas vous séparer du cadeau, pensez au prêt. Vous avez reçu un énième appareil photo dont vous n'allez pas vous servir, pourquoi ne pas le prêter à ce voyageur qui veut immortaliser ses vacances?

D. L.