BFM Business

Essilor poursuit sa frénésie d’achats

Six milliards de personnes auront des problèmes de vue en 2030, selon Essilor.

Six milliards de personnes auront des problèmes de vue en 2030, selon Essilor. - -

Le spécialiste des verres correcteurs a annoncé le rachat de deux nouvelles sociétés, ce lundi 29 juillet. Essilor a multiplié les achats ces dernières années pour garder sa capacité d’innovation et s’implanter sur de nouveaux marchés.

Essilor a annoncé deux nouvelles acquisitions ce lundi 29 juillet. Le Français numéro 1 mondial des verres ophtalmiques s'empare de l' américain Transitions Optical et de l'italien Intercast. Le premier est leader mondial des verres qui s'assombrissent en fonction de la luminosité. Le second est un fabricant de verres solaires. Le montant des deux transactions s’élève à 1,3 milliard d’euros.

Essilor est lancé dans une course à la croissance externe. L'an dernier, Essilor a réalisé pas moins de 24 acquisitions, et le rythme semble tout aussi soutenu depuis janvier.

Le groupe a ainsi racheté Interactif Visuel Système, le spécialiste des systèmes d'aide à la vente pour opticiens, celui de la société Polycore Optical, dans les verres solaires, basée à Singapour ou encore le site marchand EyeBuyDirect.com en mai dernier.

Une croissance prévue aux Etats-Unis et dans les pays émergents

Quand ce ne sont pas des acquisitions, Essilor signe des partenariats, pour la plupart aux Etats-Unis ou dans les pays émergents. L’objectif est simple: maintenir une marge opérationnelle proche des 20%. Et pour cela il faut innover.

La success-story du groupe est loin d'être terminée. Selon Essilor, le marché de l'optique conserve un énorme potentiel. Les Américains ont du retard dans les produits haut de gamme. Dans les pays émergents, l'essor des classes moyennes devrait porter le marché.

Au total, Essilor estime à six milliards le nombre de personnes qui auront des problèmes de vue en 2030.

Hélène Cornet