BFM Business

Electrolux va supprimer 2.000 emplois

Electrolux va fermer un site en Australie.

Electrolux va fermer un site en Australie. - -

Le groupe suédois d'électroménager a annoncé, ce vendredi 25 octobre, qu'il va réduire ses effectifs mondiaux de 2.000 postes. L'Europe est touchée, mais les sites concernés ne sont pas évoqués en détail.

Electrolux réduit encore un peu plus la voilure. L'entreprise suédoise a publié, ce vendredi 25 octobre, de mauvais résultats trimestriels avec un bénéfice inférieur aux attentes (655 millions contre 822 millions de couronnes attendues).

Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, le groupe a profité de l'occasion pour annoncer la suppression de 2.000 emplois, soit un peu plus de 3% de ses effectifs.

"Afin d'adapter la structure de coûts fixes à la situation actuelle du marché en Europe, un programme de réduction des coûts sera lancé au quatrième trimestre 2013. Il touchera principalement les gros appareils électroménagers en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique mais aussi les effectifs au siège et d'autres secteurs d'activité", explique l'entreprise dans un communiqué.

L'Europe touchée

"La demande en Amérique du Nord et sur les marchés émergents a affiché une bonne croissance. Celle sur plusieurs des marchés principaux d'Electrolux en Europe a continué à baisser", a-t-il justifié.

Electrolux va ainsi fermer l'usine d'Orange, en Australie, pour déplacer la production en Thaïlande. En Europe, des baisses d'effectifs vont être opérées, mais le groupe ne précise pas leur ampleur, ni les pays plus précisément concernés.

Le chiffre des suppressions d'emplois pourrait être encore plus élevé, le groupe ayant décidé d'étudier en détail s'il doit conserver ses quatre usines italiennes.

Fin 2012, l'entreprise avait décidé de fermer l'usine de Revin, dans les Ardennes, à partir de 2014. Le site, qui emploie 391 personnes, pourrait toutefois être repris par le groupe français Selni.

J.M. avec AFP