BFM Business

Dyson va lancer une lampe intelligente à 550 euros (minimum)

Après l'aspirateur, le ventilateur ou encore le sèche-cheveux, l'industriel britannique entend bouleverser le secteur du luminaire avec une lampe d'intérieur, censée s'adapter en temps réel à la luminosité ambiante. Un produit de plus pour une marque qui dépose des brevets à la pelle.

Quand James Dyson s'attaque à un secteur, il y a de quoi trembler. L'inventeur le plus célèbre du Royaume-Uni est devenu un des principaux industriels du pays en délivrant des produits aussi variés qu'inattendus, avec un point commun, l'air pulsé. Ses aspirateurs cycloniques sont devenus une référence tandis que ses sèche-mains et sèche-cheveux permettent au groupe d'afficher un confortable chiffre d'affaires de 4,4 milliards de livres sterling en 2018 (soit 5,2 milliards d'euros), en croissance de 28% par rapport à l'année précédente.

Et cela devrait continuer à croître pour le groupe touche-à-tout, qui vient de déposer un brevet pour des écouteurs… capables aussi de filtrer l'air, notamment dans les pays embrumés de pollution comme la Chine ou l'Inde.

Une durée de vie de 60 ans attendue

Mais le prochain produit à arriver sur les étals est une lampe. La Lightcycle Morph est en réalité une lampe intelligente, un concentré de technologie censé s'adapter aux besoins de son utilisateur. Côté design, elle reprend les formes de sa grande sœur sortie l'année dernière. Le plus de la "Morph"? Elle fournira "un éclairage de qualité en reproduisant les caractéristiques propres à celles du jour".

Concrètement, elle va adapter sa température de couleur à la luminosité ambiante. Elle disposera, pour cela, de plusieurs possibilités, comme un mode "concentration" proche de la lumière naturelle ou un mode "relaxation" avec une luminosité plus douce. L'idée étant d'avoir une lampe ergonomique, économe en énergie (et d'une durée de vie de 60 ans).

Une lampe précieuse

Reste la question qui fâche : le prix. Disponible le 1er mars prochain, la Lightcycle Morph sera disponible à 549,99 euros dans sa version bureau et 749,99 euros pour la version lampadaire. Un prix élevé pour une clientèle haut de gamme qui a fait le succès de la marque.

Avec un design soigné et un marketing accrocheur, Dyson a choisi un créneau porteur, prenant soin de distancier la concurrence en multipliant les brevets et les innovations. Reste à savoir s'il existe un public pour ces lampes de luxe.

Thomas Leroy