BFM Business

Darty en plein plan de redressement

Les ventes de Darty en France ont reculé de 5,8 % en un an.

Les ventes de Darty en France ont reculé de 5,8 % en un an. - -

Le numéro 3 mondial de la distribution travaille sur un plan de redressement, dont une des premières conséquences est le départ de son directeur général Thierry Falque-Pierrotin pour décembre prochain.

Annoncée comme houleuse, l’assemblée générale de Darty, qui s’est tenue à Londres jeudi 14 septembre, a tenu ses promesses. Le point d’orgue de cette matinée fut l’annonce du départ du directeur général Thierry Falque Falque-Pierrotin. Une décision prise "d’un commun accord" tient à assurer le groupe, dans un communiqué. Dans celui-ci il est indiqué qu'il quittera l'entreprise à l'"issue de la revue stratégique du groupe, de ses marchés et de ses opérations, en décembre 2012 ".

Ce départ devrait calmer les actionnaires, très remontés contre le DG depuis l’attribution d’actions d’une valeur de 460 000 euros en janvier dernier. A leurs yeux, ce bonus semble difficilement justifiable au vu des résultats du groupe.

Fort recul du marché de la télévision

Darty (ex-Kesa Electricals) cherche, en effet, à recentrer ses activités pour augmenter sa rentabilité en baisse constante. En 2011, il s’est déjà séparé de sa chaîne de magasins Comet, déficitaire, pour deux livres symboliques. En mai dernier, l’activité mobile et internet de Darty en France a été cédée à Bouygues Telecom.

Le distributeur fait les frais de la mauvaise conjoncture économique. Les ventes en France ont encore baissé de 5,8 % à surface comparable au cours de l’année. C’est le rayon télévision qui subit la plus forte baisse, après avoir été dopé par le passage au numérique, tandis que celui de l'électroménager résiste bien.

En-dehors de l’Hexagone, les actifs de Darty se portent bien. Les ventes sont en hausse dans ses magasins en Turquie, en Italie et en Espagne.

BFMbusiness.com et Reuters