BFM Business

Covid-19: après la pénurie de masques, une pénurie de flacons de vaccin? 

Emmanuel Macron sera en visite mardi dans une usine de Sanofi près de Lyon pour saluer la mobilisation du secteur autour du vaccin. Problème, c'est la question de la pénurie des flacons qui inquiète.

Après la chasse aux masques, la course aux flacons... L'industrie pharmaceutique, Pfizer et AstraZeneca entre autres, commence en effet à s'inquiéter. L'approvisionnement en flacons pour contenir l'agent destiné à immuniser contre le coronavirus des milliards de personnes dans le monde sera-t-il suffisant une fois le vaccin mis au point ?

Pas question de se retrouver démuni. Alors pour être sûr de pouvoir assurer une campagne mondiale de vaccination dès que possible, les industriels ont voulu réserver à l'avance près d'un milliard de flacons en verre contenant de 5 à 10 doses chez Schott AG, une entreprise allemande, leader de la fabrication de ces flacons en verre.

Une demande relativement faible?

Mais le groupe a refusé de s'engager auprès de qui que ce soit avant de savoir quel laboratoire allait trouver le meilleur vaccin. "Nous refusons d'être dépeints dans la presse comme ceux qui n'ont pas été capables d'emballer le meilleur des vaccins" a déclaré prudemment son patron à Reuters. Ce qui a évidemment accru les craintes de pénurie.

Mais les fabricants des flacons en question se veulent malgré tout rassurants : ils devraient faire face à une demande supplémentaire d'à peine 3% des volumes qu'ils produisent chaque année. Reste que le gouvernement américain a tout de même pris les devants et octroyé un financement de 143 millions de dollars à l'un des concurrents de Schott AG, l'entreprise américaine SiO2 Materials Science pour stimuler sa production. Et être prêt à vacciner, sans doute en priorité les citoyens américains... 

Alexandra Paget avec Thomas Leroy