BFM Business

Cosmétiques: Shiseido va "beaucoup investir en France"

Le L'Oréal asiatique va investir 50 millions d'euros dans ses usines dans le Loiret et compte lancer de nouvelles marques, notamment Drunk Elephant qu'il vient de racheter 845 millions de dollars.

C'est un géant finalement assez peu connu en France. Le japonais Shiseido est le cinquième groupe cosmétique dans le monde et exploite notamment des marques de parfums populaires comme Dolce & Gabbana, Zadig et Voltaire ou encore Narcisso Rodriguez.

Aujourd'hui, celui qui est considéré comme le L'Oréal asiatique entend renforcer ses positions aux Etats-Unis et en Europe, à travers de nombreux investissements, comme l'a confirmé sur le plateau de Good Morning Business, Franck Marilly, son PDG pour la zone EMEA (Europe Middle East & Africa).

Premier mouvement, le rachat pour la bagatelle de 845 millions de dollars de Drunk Elephant, une marque bio américaine très populaire auprès des jeunes qui va "nous permettre de nous renforcer sur le continent américain", souligne le responsable. La marque a d'ailleurs vocation a être exportée en Europe: "c'est le but évidemment", annonce le PDG.

50 millions pour la "cosmetic valley"

Deuxième mouvement, d'importants investissements en France qui est "le centre d'excellence mondial pour les parfums". Rappelons que la marque a choisi la France pour en faire son siège social monde pour les parfums.

Concrètement, 50 millions d'euros supplémentaires vont être investis dans les usines françaises du groupes dans le Loiret, la "cosmetic valley" (26 milliards de chiffre d'affaires générés par tous les fabricants présents).

"Pour rendre la qualité qu'on veut donner (...) Shiseido a beaucoup investi en France dans deux usines, on a investi dans un siège social rue du Faubourg Saint Honoré avec 1600 employés et on a effectivement ces deux usines sur lesquelles ont fait de gros investissements parce que c'est aussi le centre d'excellence des parfums pour le monde".

Il faut dire que le label Made In France est stratégique, c'est un vrai passeport à l'export. "Absolument, c'est toujours un grand gage de qualité à travers le monde et c'est ce qu'a reconnu la maison japonaise. C'est très important, c'est le berceau du luxe pour le monde et c'est pas par hasard qu'on s'est installé dans le Loiret, c'est un centre très important de recherche avec plus de 8000 chercheurs..."

Olivier Chicheportiche