BFM Business

Confinement: les abonnements Navigo vont-ils être remboursés?

Photo d'illustration

Photo d'illustration - BFMTV

Un remboursement ou une gratuité des transports en commun de la région est très incertain. Et ce malgré une baisse très importante de la fréquence et de la fréquentation des métro, trams, bus, RER et Transilien.

Lyon, Lille... Plusieurs grandes villes françaises ont d'ores et déjà opté pour le remboursement des abonnements de transports en commun de leurs administrés durant la période du confinement. Mais quid de l'Ile-de-France et du pass Navigo? Les Franciliens, nombreux à avoir quitté la région ou à télé-travailler, auront-ils eux aussi droit à un remboursement? Pour le moment, rien n'est moins sûr.

Si la question du remboursement est actuellement à l'étude, l'option n'est pour l'instant pas privilégiée, a appris BFMTV. Une réponse définitive devrait être apportée aux usagers des trams, métro, RER, bus et Transilien d'ici 10 à 15 jours.

Mais selon des informations de nos confrères du Parisien, aucune gratuité ni remboursement, pour le mois de mars ou celui d'avril à venir, ne devrait être annoncé par Ile-de-France Mobilités, l'organisme en charge de la gestion des transports en commun dans la région. L'entourage de Valérie Pécresse explique ainsi au quotidien qu'il serait "injuste" de rembourser les salariés qui peuvent télétravailler et faire payer "ceux qui sont contraints de se déplacer". 

Certains élus, comme Jacques Baudrier, conseiller PCF de la ville de Paris et administrateur à Ile-de-France Mobilités plaident pour la gratuité.

"Nous venons de redemander en tant qu'élus PCF la gratuité des transports à IDFmobilites pendant le confinement", a-t-il écrit ce mercredi sur Twitter. Les 500 000 personnes qui doivent aller travailler (soignants, salariés commerces alimentaires, énergie, etc...) ne le font pas par plaisir. Facilitons leur la vie."

Impossible de suspendre les abonnements annuels

A défaut d'être remboursé, peut-on suspendre son abonnement? Les Franciliens qui souhaitent opter pour cette solution sont nombreux sur les réseaux sociaux à interpeller la RATP pour connaître la procédure à suivre. Mais actuellement, la suspension de l'abonnement est possible uniquement en boutique. Une procédure "non compatible avec les consignes sanitaires de confinement" indique le service client aux usagers. 

"Néanmoins, nous réfléchissons à une solution alternative compatible avec les recommandations sanitaires", précise le service client RATP. 

Le pass Navigo permet à trois millions de Franciliens de se déplacer chaque jour. Mais actuellement, en plein confinement, les transports en commun de la RATP et de la SNCF ont vu leur taux de fréquentation chuter drastiquement, pour passer en dessous de 10% d'occupation par rapport à la normale. Ce jeudi, de nombreuses stations de métro ont également été fermées, et leur fréquence - de même que celles des bus, RER et tram - a grandement diminué.

Juliette Mitoyen