BFM Business

Comment Starbucks chouchoute ses salariés britanniques

Pour faire taire les critiques autour des mauvaises conditions de travail, Starbucks multiplie les initiatives envers ses salariés.

Pour faire taire les critiques autour des mauvaises conditions de travail, Starbucks multiplie les initiatives envers ses salariés. - Wikimedia Commons

Pour redorer son image, le géant américain multiplie les initiatives au Royaume-Uni. Il a notamment décidé d'aider ses employés à financer leur appartement.

Récemment pointée du doigt, notamment pour les mauvaises conditions de travail de ses employés, Starbucks multiplie les initiatives pour redorer son image et attirer de nouveaux talents.

Après avoir annoncé en avril dernier le financement aux Etats-Unis d’un programme universitaire destiné à certains de ses collaborateurs, l’entreprise veut désormais gâter ses employés britanniques, du moins ceux qui ont plus d’un an d’ancienneté.

Ces derniers pourront ainsi bénéficier d’un prêt immobilier sans intérêt qui les aidera à couvrir le montant du dépôt de garantie exigé par les propriétaires, dans un marché où les prix sont particulièrement élevés, rapportait récemment The Telegraph.

Hausse des salaires

Mais la générosité de la chaîne de cafés américaine ne s’arrête pas là. La multinationale a également prévu au printemps 2016 d’augmenter le "salaire de subsistance", qui s’apparente au SMIC français. Environ 4.500 employés sont concernés par cette mesure.

"Nous avons conscience que le coût de la vie est la principale préoccupation de notre personnel, avec un dépôt de garantie moyen de 1.226 livres (soit environ 1.650 euros)", a déclaré Kris Engskov, président de Starbucks EMEA, cité par le journal.

Selon la Fondation London Living Wage, le salaire horaire moyen britannique (calculé en fonction du coût de la vie en Grande-Bretagne, ndlr) s’établit aujourd’hui à 7,85 livres (10,57 euros), alors qu’il est un peu plus élevé à Londres, à 9,15 livres (12,32 euros). 

Au sein de la filiale britannique de Starbucks, 70% du personnel a moins de 25 ans. Le salaire horaire d’un serveur se limite à 6,77 livres (9,12 euros) tandis qu’un responsable de magasin est payé 8,20 livres (11,04 euros) de l’heure...

Julien Mouret