BFM Business

Comment Jean-Claude Biguine prépare le réouverture de ses salons de coiffure

Sur BFM Business, le fondateur de l'enseigne souligne que ses salons ont historiquement une approche sanitaire de leur activité. Le port du masque et les distances de sécurité leur permettront d'être opérationnels dès le 11 mai.

Elle est attendue avec impatience par des millions de Français. La réouverture des salons de coiffure est programmée pour le 11 mai prochain. Mais la question du respect des gestes barrières et des règles de distanciation se pose avec force.

Dans les 350 salons de la marque Jean-Claude Biguine, on est prêt à accueillir les clients en toute sécurité sanitaire. C'est le message qu'a tenu à faire passer ce mardi son fondateur sur le plateau de Good Morning Business.

"Nous, depuis des années, nous avions déjà mis en place des gestes barrières, c'est à dire tout ce qui est le pack sanitaire: serviettes, peignoirs, les gels pour pouvoir désinfecter les brosses, l'ensemble de tout le matériel sous forme de stérilisateurs. S'ajoutent à cela maintenant, les masques qui sont indispensables et qui en vérité sont le geste barrière le plus important".

Des masques pour les clients

"Le professionnel de la coiffure devra porter son masque ainsi que le client. Oui c'est vrai c'est une organisation et il n'y aura plus de 'bonjour ma chérie je t'embrasse', ça va être plus difficile (...) parce qu'il y cette complicité là qu'on a avec nos clients. On va être très distant, à au moins 1 mètre, 1 mètre 50", ajoute Jean-Claude Biguine.

Des masques et des visières/lunettes seront également proposés pour les coiffeurs/coiffeuses pour hommes, notamment pour la barbe "car on s'approche très près sur le côté pour pouvoir tailler les barbes".

Quant aux clients et clientes, ils devront également venir avec leurs masques mais le dirigeant assure que des masques "seront à (leur) disposition" dans les salons "pour se protéger et protéger surtout nos collaborateurs". 

Olivier Chicheportiche