BFM Business

"Cinquante nuances de Grey" excite l'industrie du sex toy

La sortie du film Cinquante nuances de Grey ne réjouit pas uniquement les fans de l'oeuvre littéraire de E. L. James. Les professionnels du jouet sexuel se préparent à une forte augmentation de leurs ventes, comme lors de la sortie du livre. Les produits de bondage notamment, font recette.

L'industrie du sex toy se frotte les mains, à quelques jours de la sortie du film Cinquante nuances de Grey. Le bestseller érotique a été dévoré par des millions de lecteurs, tant par des femmes au foyer que par des prisonniers de Guantanamo, dopant les ventes de jouets sexuels qui devraient aussi profiter de sa version cinématographique.

Fabricants et commerçants espèrent que la sortie de ce film interdit en France au moins de 12 ans, le 11 février, donnera un nouveau souffle aux ventes de sex toys et d'accessoires de bondage.

Les amateurs attendent avec impatience de voir sur grand écran les aventures érotiques du richissime homme d'affaires Christian Grey et de la jeune diplômée en littérature Anastasia Steele.

Le blockbuster très attendu présentera notamment 20 minutes de scènes torrides entre Grey, incarné par l'acteur britannique Jamie Dornan, devenu célèbre pour son rôle de tueur en série dans la série The Fall, et Steele, incarnée par Dakota Johnson.

"L'ensemble rencard ultime" à 152 dollars

Pour satisfaire les cinéphiles inspirés, les sex-shops ont déjà garni leurs étagères de bandeaux pour les yeux et autres accessoires de bondage. "Cinquante nuances de Grey a été le plus grand phénomène culturel pour les jouets sexuels que j'aie jamais vu", dit Claire Cavanah, cofondatrice de Babeland, un sex-shop qui a pignon sur rue à New York et à Seattle.

Son entreprise a ajouté à son catalogue 20 nouveaux objets spécialement identifiés "Cinquante nuances", dont la demande a déjà été dopée par les bandes-annonces du film. Ceux qui sont prêts à ouvrir leur porte-monnaie pourront se faire plaisir avec "l'ensemble rencard ultime" à 152 dollars, qui contient un vibromasseur "lapin radin". Ceux ayant un budget un peu plus serré préféreront une "balle vibrante" à 13 dollars.

Hausse des ventes de balles de plaisir de 500%

Claire Cavanah a indiqué que la sortie en 2012 du roman écrit par E.L. James, une ancienne cadre du milieu de la télévision britannique et mère de deux enfants, avait fait bondir les ventes de sa boutique de SoHo, à Manhattan, de 40%. Quant aux balles de plaisir, utilisées par Steele pour préparer ses rencontres avec Grey, les ventes ont grimpé de plus de 500%, tout comme les cravaches et les menottes, qui ont également beaucoup de succès, a-t-elle poursuivi.

Le fabricant américain Exotic Novelties a rapporté que les ventes de ses balles de plaisir ont plus que doublé après la parution des livres, passant de 800.000 par an à 1 million en seulement six mois. La présidente Susan Colvin a affirmé que son entreprise était prête à faire face à la sortie du film. "Nous attendons -et nous espérons - une augmentation des ventes", a-t-elle ajouté. Lisa Berman, présidente du détaillant de jouets sexuels Peekay, partage son avis. "La simple sortie du film aura un impact positif sur les ventes pour toute notre industrie."

La licence "50 nuances" déclinée en jouets sexuels 

En 2012, le détaillant britannique Lovehoney s'était associé avec E.L. James pour concevoir des jouets sexuels officiels "Cinquante nuances". En prévision de la sortie du film, ils se sont diversifiés vers les objets de luxe.

Le copropriétaire de Lovehoney, Neal Slateford explique que les livres ont grandement contribué à démocratiser les jouets sexuels et le bondage. Il s'attend à une importante augmentation des ventes. "Le bondage, autrefois une activité de niche, est soudainement devenu quelque chose d'apprécié et de discuté par des millions de personnes", a-t-il souligné.

Les livres ont été traduits en 50 langues, et se sont vendus à plus de 100 millions d'exemplaires à travers le monde, faisant de Cinquante nuances de Grey l'une des séries littéraires aux ventes les plus rapides. Même la chaîne américaine de magasins à rabais Target a commencé à vendre du lubrifiant, des bandeaux pour les yeux et des "anneaux d'amour".

Ce n'est que le début de ce business érotique autoru de l'oeuvre de E. L. James: Universal Pictures et Focus Features ont acquis les droits pour la trilogie complète de Cinquante nuances de Grey, qui inclut Cinquante nuances plus sombres et Cinquante nuances plus claires

M. P. avec AFP