BFM Business

Cette station des Pyrénées ouvre une auberge de jeunesse pour ceux qui veulent skier à petit prix

Avec cette nouvelle offre d'hébergement, la station espère générer 21.000 journées ski supplémentaires, soit 10% de fréquentation en plus

Avec cette nouvelle offre d'hébergement, la station espère générer 21.000 journées ski supplémentaires, soit 10% de fréquentation en plus - Laurent Dard- AFP

Aménagée dans un ancien centre de vacances à Piau-Engaly, l'auberge a une capacité de 291 lits. La station espère attirer une clientèle qui n'a pas les moyens habituellement de se payer un séjour au ski, qui pourrait doper la fréquentation de 10%.

Les hébergement bon marché font défaut dans le massif des Pyrénées. Pour combler cette lacune, une auberge de jeunesse vient d'être inaugurée à Piau-Engaly (Hautes-Pyrénées). "C'est la première auberge de jeunesse du massif", a indiqué Blandine Vernardet, directrice du projet pour N'Py, la société d'économie mixte qui regroupe sept domaines skiables pyrénéens, (Peyragudes, Piau-Engaly, Barèges-La Mongie, Luz-Ardiden, Gourette, La Pierre Saint-Martin et Cauteret).

Selon elle, l'un des objectifs majeurs de cette auberge de jeunesse est de permettre "un renouvellement de clientèle, une accessibilité du ski à petit prix avec une entrée de gamme à 16 euros la nuit", mais aussi de répondre aux demandes de "courts séjours" et "de la clientèle étudiante".

L'auberge, d'une capacité de 290 lits, répartis en dortoirs de 8 ou 10 personnes, cabines de 2 à 4 places et chambres doubles, a été aménagée dans un ancien centre de vacances.

Bientôt quatre établissements supplémentaires

Selon la directrice générale de N'Py, Christine Massoure, "Les stations N'Py représentent environ la moitié du marché du ski dans les Pyrénées, mais seulement 30% de l'hébergement".

"Aujourd'hui, l'offre d'hébergement n'est plus vraiment adaptée à la clientèle. Ce type d'établissement est destiné à des gens qui n'ont pas forcément les moyens de se payer de grands hôtels", souligne Christine Massoure. "On espère générer 21.000 journées ski supplémentaires sur la station, soit 10% de fréquentation en plus".

Le coût de la rénovation du bâtiment est évalué à 4,2 millions d'euros, porté par une SCI regroupant la Caisse des Dépôts, des promoteurs et la SEM de Piau-Engaly. L'exploitation est assurée par la SAS Skylodge, filiale du groupe N'Py, pour un coût estimé à 1,2 million d'euros.

Quatre établissements de ce type pourraient voir le jour à l'horizon 2023 à Barèges, Cauterets, La Mongie et Peyragudes. A terme, ce projet baptisé "skylodge", qui représente un investissement de 25 millions d'euros, prévoit la création de 2.140 lits, notamment à travers la restructuration