BFM Business

Cette start-up vous livre vos repas en haut des pistes

A Serre Chevalier, des skieurs vêtus de vert et équipés d'un sac à dos isotherme ont fait leur apparition. Il s'agit des livreurs d'Easy Vallee qui ravitaillent les vacanciers affamés directement sur les aires de pique-nique du domaine.

Les heureux vacanciers qui sont en ce moment à la montagne n'ont qu'une envie: profiter au maximum des pistes. Quand vient l'heure du déjeuner, faire la queue dans les restaurants d'altitude peut en rebuter plus d'un. Tout comme l'idée de s'encombrer d'un pique-nique. Easy Vallee leur offre une alternative, réservée pour l'instant aux skieurs du domaine de Serre Chevalier (Haute-Alpes). Inspirée des services comme Alloresto et Deliveroo, la start-up propose de livrer des repas en haut des pistes.

Au menu: des sandwichs préparés avec des produits locaux (de 6 à 9,50 euros) dans un laboratoire installé au pied des remontées mécaniques, mais aussi des yaourts et des jus de fruits produits dans les Hautes-Alpes, des muffins et diverses boissons. Pour profiter des barbecues en accès libre en haut des pistes, Easy Vallee vend également des saucisses et des brochettes à griller (de 6 à 9 euros la portion).

Lors de la commande, qui s'effectue au plus tard à 10h00 pour une livraison le jour même, il faut choisir l'un des cinq lieux de rendez-vous prédéfinis. A 12h30, un coursier équipé d'une combinaison et d'un sac à dos isotherme verts, équipé de skis ou d'un snowboard, apporte la commande. "Nous avons un vivier de six livreurs, qui peut être porté à dix en cas de forte affluence", explique Nicolas Contis, l'un des fondateurs et investisseurs d'Easy Vallee. Tous ont le statut d'auto-entrepreneur. Leur recrutement a été validé par l'un des cofondateurs, également moniteur de ski, afin de s'assurer de leur vélocité.

Une trentaine de livraisons par jour

Pour sa première année d'activité, la start-up cherche d'abord à prendre ses marques, c'est pourquoi un unique créneau de livraison est proposé. "A la fin de la saison, nous allons faire un bilan et voir comment on peut donner plus de flexibilité. L'idéal serait de géolocaliser les skieurs pour les livrer là où ils sont, mais la technologie est trop coûteuse", pointe du doigt Nicolas Contis.

Après deux mois d'existence, le service cherche à développer sa notoriété. Easy Vallee livre une trentaine de menus par jour, alors qu'elle a la capacité d'en assurer le double. Plus que les campagnes d'affichage en station, les meilleurs ambassadeurs du service sont les livreurs. Chacune de leurs arrivées dans les zones de pique-nique suscite l'intérêt des skieurs, qui finissent parfois par se laisser séduire par le service.

"Notre clientèle est principalement constituée par des groupes, qu'il s'agisse d'amis ou de familles venues ensemble", souligne Nicolas Contis. Le panier moyen s'élève à 60 euros, et l'entreprise vise un chiffre d'affaire de 80.000 euros d'ici la fin de la saison, le 22 avril.

L'objectif est naturellement d'étendre la livraison à d'autres stations. Pas forcément dès l'année prochaine, mais plutôt dans deux ans, afin de bien rôder le service proposé. Aucune station n'est encore choisie, mais elle sera assurément située dans les Alpes du sud.

Coralie Cathelinais