BFM Business

Ces restaurants ont remplacé les serveurs par des robots

Aux États-Unis, au Japon, en Allemagne et même en France, des restaurants sans serveur tentent de séduire les consommateurs. Une nouvelle tendance "food tech" dans laquelle le service a été robotisé.

Qui dans un restaurant n’a pas eu un jour l’impression d’être invisible pour un personnel aveugle aux signes de la main et sourd aux "s’il vous plait" lancés comme des bouteilles à la mer? Dans certains restaurants, ces situations exaspérantes n’existent plus. Ils n'ont pas recruté plus de personnel. Ils ont tout simplement remplacé les serveurs par des systèmes robotisés et des applications mobiles pour commander et régler la note.

Cette tendance food tech se développe tranquillement aux États-Unis, au Japon, en Allemagne et aussi en France. Pour commander et payer, le client passe par une tablette tactile, une borne interactive ou une appli mobile. Pour obtenir ses plats, il faut patienter quelques minutes face à un réseau de tapis roulant ou par un réseau ferré façon montagne russe, comme FoodLoop en Allemagne qui s’est installé dès 2012 dans le parc d’attractions Europa Park.

Chez FoodLoop, en Allemagne, les plats arrivent sur la table via un réseau de montagnes russes.
Chez FoodLoop, en Allemagne, les plats arrivent sur la table via un réseau de montagnes russes. © Europa Park

Aux États-Unis, Eatsa vient d’ouvrir un troisième restaurant en seulement deux ans. Après la Californie, elle tente de séduire les new-yorkais. Dans cette chaine végétarienne créé par David Friedberg, un ancien de Google qui a fait fortune en 2013 en vendant une start-up de données agricoles à Monsato pour près d'un milliard de dollars.

Chez lui, on ne trouve pas de personnel pour servir, pas de tapis roulant, ni même de robot à roulettes comme en Chine (voir la vidéo de l'article). Le client doit se lever pour récupérer sa commande dans un casier de verre un peu comme ceux des consignes d’une gare, en un peu plus design, mais aussi avec des algorithmes. Des humains reconnaissables à leur tee-shirt rouge passent seulement ramasser les plats quand les clients sont partis.

En France, un couple de restaurateurs, Fabienne et Philippe Amzalak, est aussi entré dans cette tendance sans chercher déshumaniser le service. A Paris, près du Forum des Halles, ZA, est un endroit chic qui a été designé "by Philippe Stark". Tout peut passer par une appli, mais des humains sont présents, tout en restant discrets. Ils sont là pour conseiller les clients et débarrasser les plateaux qui arrivent sur un tapis roulant à la fois invisible et lumineux.

A Paris, "ZA" dépasse le concept du restaurant sans serveur. C'est aussi un bar littéraire où l'on vient passer un bon moment.
A Paris, "ZA" dépasse le concept du restaurant sans serveur. C'est aussi un bar littéraire où l'on vient passer un bon moment. © YouTube

Les créateurs du lieu ont aussi voulu apporter plus d’humanité aux clients installés sur de longues tablées. Ils proposent un service de livres numériques imprimés à la demande pour ne pas rester le nez plongé sur l'écran de son smartphone. Chez ZA, lire à table ou aborder son voisin pour parler littérature n’est pas impoli. Le but est de séduire un public qui veut prendre le temps de déjeuner, diner ou prendre un verre.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco