BFM Business

Ce yaourt né en France est plébiscité par les Américains

Une étude parue aux États-Unis fait de Yoplait la marque de yaourt en laquelle les Américains ont le plus confiance. Le groupe, racheté par un géant américain, y surfe sur la vague du bien-manger.

Quelles sont les marques auxquelles vous faites le plus confiance? C'est la question posée par BrandSpark International, dans une étude rapportée par le magazine Fortune, aux consommateurs américains. Et au milieu des Kellogg's, Heinz et autres Coca-Cola, une marque créée en France dans les années 60 est plébiscitée.

Présente dans une cinquantaine de pays et rendue célèbre par son logo en forme de petite fleur, Yoplait joue désormais dans la cour des grands aux États-Unis. Lorsqu'on leur parle de yaourt, les Américains sont unanimes: le fabricant de Calin, Petits filous ou Yop est la marque qui leur inspire le plus confiance!

Le yaourt progresse de 10%

Présente en Amérique du Nord depuis 1971, c'est en 2011 que General Mills rachète le numéro 2 mondial des produits laitiers pour 800 millions de dollars. Le géant américain de l'agroalimentaire s'offre ainsi une marque qui véhicule des valeurs de naturalité, de fraîcheur et de santé. Des valeurs qui trouvent un écho particulier à l'heure où les Américains commencent à s'intéresser de près à ce qu'ils trouvent dans leurs assiettes.

Il faut dire que jusqu'à peu, les yaourts américains étaient connus pour contenir d'importantes quantités de sucre et de gélatine notamment. Résultat: les consommateurs ne se précipitaient pas sur ce genre de produit, n'en consommant que 5 kilos par an et par personne (contre 33 pour les Français).

Mais les choses sont en train de changer. Depuis 2008, la consommation de yaourts progresse de 10% par an en moyenne. Signe des temps, en octobre dernier, Coca et Pepsi se sont déchirés pour prendre le contrôle du leader du yaourt grec, Chobani. Un marché estimé à 8 milliard de dollars, particulièrement bienvenus en période de baisse de consommation de soda.

David Dauba, édité par N.G.