BFM Business

Ce supermarché vide ses rayons pour militer contre la xénophobie

-

- - Youtube

L'enseigne allemande de supermarché Edeka a ôté les produits étrangers de son magasin de Hambourg pour montrer à ses clients l'importance de la diversité des origines.

À voir les photos, on ne peut s'empêcher de songer aux magasins de la RDA durant la guerre froide. Des clients qui déambulent au milieu de rayons vides à la recherche des quelques rares produits encore disponibles. Et pourtant cette scène se passe à Hambourg en 2017 dans un supermarché Edeka, l'une des grandes enseignes allemandes. À l'origine de cette pénurie, non pas un problème de livraison ou une grève du personnel, mais une démarche volontaire de l'enseigne. Edeka a en effet retiré des rayons de ce magasin tous les produits fabriqués à l'étranger.

Devant chaque rayon vide, les clients pouvaient lire ces phrases sur des écriteaux: "Voici à quoi ressemble un rayonnage sans étrangers" ou "Cette étagère montre combien nous serions plus pauvres sans la diversité". Tomates d'Espagne, olives de Grèce, fromages et vins de France, café d'Afrique ou d'Amérique du sud... Certains rayons de produits alimentaires ont littéralement été vidés.

-
- © -

Une démarche qui a surpris les clients du magasin qui ont posté de nombreuses photos et vidéos du magasin sur les réseaux sociaux générant un buzz mondial. Pour le plus grand plaisir de l'enseigne qui a réussi son coup de com'. "Edeka est un promoteur de la diversité, explique une porte-parole de l'enseigne au Telegraph. Dans nos magasins, nous avons beaucoup de produits allemands mais c'est grâce aux produits étrangers que nous pouvons proposer une grande diversité à nos clients. Nous sommes en tout cas ravis que cette campagne ait suscité autant de réactions positives."

Si la campagne a été appréciée sur le web, elle a tout de même généré une discussion animée sur la page Facebook du distributeur. De nombreux clients de l'enseigne ne voient ainsi pas le rapport entre les produits et la cause défendue par l'enseigne. "Tout le monde sait que le café vient d'Afrique, la question c'est 'est-ce que l'Allemagne peut accueillir autant de gens venant d'Afrique'", s'interroge ainsi un internaute. D'autres jugent l'effet négatif pour l'enseigne car elle montre aussi à ses clients qu'elle achète peu de produits locaux.

Depuis des années, Edeka cherche à se construire une image différente de celle des hard-discounters (Aldi, Lidl, Netto...) qui dominent le marché allemand de la distribution alimentaire. Et elle s'appuie pour cela sur des campagnes de communication originales et souvent provocatrices. En début d'année, l'enseigne de supermarchés s'était déjà fait remarquer avec cette publicité anti-obésité que certains avaient trouvé stigmatisante pour les personnes en surpoids.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco