BFM Business

Casino lance les courses "à crédit", un danger pour les consommateurs?

L'enseigne lance aujourd'hui un service pour différer ou fractionner son paiement des courses à partir de 20 euros. Une première en France qui suscite la crainte d'associations de consommateurs.

Payer ses courses en plusieurs fois. Si la pratique est assez répandue aux Etats-Unis, en France c’était réservé jusqu’à présent aux gros achats. Mais peut-être plus pour longtemps. La groupe Casino a lancé ce lundi 30 avril ce dispositif inédit en France. L’enseigne s’est rendue compte en effet que chaque dernière semaine du mois son activité baissait de 10%. Elle veut donc aider ses clients à mieux boucler leurs fins de mois avec des facilités de paiement.

Parce que payer en plusieurs fois ou différer le paiement, les consommateurs de l'Hexagone connaissent bien mais pour des achats de machines à laver ou de téléviseurs par exemple. Ce qui est nouveau ici c’est ce que l’enseigne va proposer ce type de facilités pour des paniers de 20 ou 50 euros.

Des prélèvements 90 jours après les courses

Pour cela, il faut télécharger la nouvelle appli Casino Max lancée en octobre dernier par le distributeur et déjà téléchargée plus de 700.000 fois. Il faut ensuite rentrer sa carte de paiement et avoir un petit historique d’achat (vous ne pourrez pas bénéficier des services dès le premier jour). L'application va alors vous proposer deux options au moment du paiement :

-Soit le paiement différé sous 30 jours pour un panier de courses à partir de 20 euros (et jusqu'à 300 euros). Vous choisissez depuis l’application, la date à laquelle vous souhaitez être prélevé.

-Soit le paiement fractionné en quatre fois à partir cette fois de 50 euros d'achat. Vous serez alors immédiatement prélevé du quart de la somme puis 30 jours plus tard, 60 jours et enfin 90 jours pour la dernière échéance. 

A noter que vous pourrez en bénéficier dans deux enseignes du groupe Casino: les hypermarchés Géant et les supermarchés. Les petites surfaces comme Franprix ne sont pas concernées.

Une offre nouvelle (jusqu'à présent les distributeurs comme Carrefour proposaient ses facilités à partir de 100 euros d'achats) mais qui pourrait fragiliser encore plus les consommateurs qui peinent à tenir leur budget. C’est en tout cas la crainte de certaines associations comme l’AFUB (association française des usagers des banques) qui pointent le risque de surendettement.

Casino assure avoir mis des garde-fous

Parce que si cette pratique est répandue pour les achats d’équipement ces derniers restent exceptionnels à la différence des courses alimentaires qui elles sont hebdomadaires voire quotidiennes. Le risque c'est que le client se perde dans ses diverses échéances. D’ailleurs déjà près d’un Français sur cinq assure ne pas parvenir à boucler un budget à l’équilibre à la fin du mois.

Du côté de Casino on se défend en assurant avoir mis des garde-fous. D’abord en ne faisant pas payer le service. Il ne s’agit pas d’un crédit à la consommation mais d’un paiement fractionné sans frais. Ensuite Casino précise qu’il y a des seuils au-delà duquel vous ne pourrez plus fractionner vos paiements. Le groupe ne précise pas le niveau de seuil car il sera différent pour chaque client en fonction de son historique d'achat et sa fréquence. Bref, faire ses courses à crédit oui mais de façon un peu encadrée.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco