BFM Business

Burger King teste la livraison à domicile... en Allemagne

Burger King compte près de 700 restaurants en Allemagne

Burger King compte près de 700 restaurants en Allemagne - Justin Sullivan - Getty Images - AFP

Depuis le 12 février, les clients allemands peuvent commander leurs menus et se faire livrer. Une opération séduction pour le concurrent de McDonald's qui cherche à reconquérir son public.

Burger King a trouvé une nouvelle recette pour augmenter ses ventes. Le groupe américain, a annoncé le lancement en Allemagne et en Autriche d'un service de livraison à domicile. Depuis le jeudi 12 février, les fans de la franchise américaine peuvent déguster un "whopper" -son hamburger le plus fameux- sans avoir à se déplacer. Le service est proposé du lundi au jeudi, de 11 à 22 heures, et même jusqu'à 23 heures le vendredi et le samedi. 

Selon Christian Bauer, le directeur marketing de Burger King Europe centrale, cité dans le communiqué accompagnant l'annonce, cette offre de livraison répond à une vraie demande. Une demande qu'il qualifie même d' "énorme".. Mais, car il y a un "mais", il s'agit pour le moment d'un test. Malgré "le souhait énorme" des consommateurs évoqué par Christian Bauer, Burger King reste prudent.

13 villes concernées

Seuls huit sites en Allemagne et cinq en Autriche vont en effet proposer ce nouveau service, alors que Burger King compte pas moins de 685 restaurants rien qu'en Allemagne. Un test élargi après une première expérimentation. Fin janvier, le service de livraison avait en effet déjà été testé dans un restaurant de Mannheim, une ville allemande située à environ 50 km de la frontière avec la France, ainsi que dans cinq restaurants de Vienne. Le test actuel concerne sept villes allemandes. Cinq à l'Est du pays: Berlin, Chemnitz, Gera, Zwickau, Dresden. Deux à l'Ouest: Waiblingen, près de Stuttgart et Singen, à proximité du lac de Constance. Si la demande "énorme" se confirme dans les faits, Burger King élargira progressivement cette offre à d'autres villes.

Mais dans tous les cas, les livraisons ne seront possibles que si le client se situe dans un rayon permettant une livraison en 8 minutes dans des conditions optimales de circulation. Pour éviter d'être coincé dans des embouteillages, Burger King a prévu d'équiper une partie de ses livreurs de rollers et de vélos électriques. L'objectif de l'enseigne est de s'assurer que ses "standards élevés" soient respectés, précise l'entreprise dans son communiqué. Enfin, pour être livré, il faudra que le montant total de la commande soit au moins égal à 10 euros.

Faire oublier la mauvaise publicité

Même s'il s'abstient évidemment de l'évoquer, Burger King compte sur ce service pour redorer son image auprès de la clientèle allemande après la mauvaise publicité dont l'entreprise a été victime fin 2014. En novembre, le groupe avait demandé à l'un de ses principaux franchisés allemand, Yi-Ko Holding, de fermer ses 89 restaurants employant 3.000 personnes. Cette entreprise, qui s'était auparavant déclarée en procédure de cessation de paiement, était accusée de maltraitance sur ses employés. 

Cette société s'étaient également fait remarquer en violant plusieurs règles d'hygiènes fondamentales. Elle vendait par exemple des produits périmés. Burger King avait accordé, mi-décembre, une licence provisoire à l'administrateur judiciaire gérant Yi-Ko Holding pour pouvoir rouvrir les 89 restaurants concernés, lui octroyant par la même occasion un prêt.

L'Allemagne n'est pas le seul pays à voir émerger la livraison de "whoppers". Un test est également en cours au Royaume-Uni, a indiqué une porte-parole de Burger King Europe dans un e-mail. Ce service est également disponible dans de nombreuses villes en Espagne et aux Etats-Unis. Pour le moment, aucun projet n'est à l'ordre du jour en France, où, depuis un an, le concurrent de McDonald's mène une opération de reconquête.

Julien Marion