BFM Business

Avec Okadran, les petits éleveurs se lancent dans la viande en ligne

L'idée d'Okadran est de proposer aux consommateurs d'acheter leur viande chez l'éleveur et d'être livrés en 24 heures.

L'idée d'Okadran est de proposer aux consommateurs d'acheter leur viande chez l'éleveur et d'être livrés en 24 heures. - Okadran

Cette plateforme de vente en ligne propose aux éleveurs de vendre directement leurs produits aux consommateurs en fixant leurs prix, mais sans avoir à se soucier de la complexité du e-commerce.

Pour trouver de la bonne viande, rien de mieux que le boucher de quartier? Possible, mais désormais, sur Internet, les amateurs de steaks et d’entrecôtes peuvent acheter leurs morceaux préférés sur Internet. Et pas chez un géant du net qui aurait eu l’idée d’ubériser la filière. Au contraire, chez Okadran, un site de vente en ligne qui propose de livrer en 24 heures seulement. Il a été créé par un trio efficace: un éleveur, un spécialiste des technologies et un ex de Paypal rompu aux techniques du e-commerce.

Le site a été lancé ce mois de septembre et son principe est simple. Les produits proviennent de petits éleveurs, la viande est donc parfaitement tracée. Pour entrer dans ce réseau, ils doivent s’inscrire, référencer les produits qu’ils vendent et fixer leurs prix. Tout est vérifié par la plateforme qui se rend également dans les exploitations partenaires pour rencontrer les exploitants.

Le client, quant à lui, peut comparer les offres en naviguant sur le site, faire sa commande en ligne et la recevoir le lendemain soigneusement emballée pour la consommer ou la congeler. Entre les deux, aucun intermédiaire.

"C'est l'éleveur qui fixe le prix"

L’inscription des éleveurs est gratuite, mais à chaque transaction, le site prend une commission entre 10 et 16%. Ce taux est défini en fonction du chiffre d’affaires de l’éleveur. "C’est un exercice difficile pour ces professionnels que l’on a contraints à baisser leurs prix pendant des décennies, a expliqué Roger Mechri, un ancien de Paypal, à BFM Business. Avec nous, ils décident du tarif, et c’est ce qui les perturbe sans doute un peu".

Pour réussir, Okadran a besoin de clients, mais aussi de développer le nombre d’éleveurs référencés. Selon le site, ils seraient déjà 150 à proposer leurs viandes, mais l'objectif est bien plus élevé. Fin 2016, il veut référencer 500 professionnels de toute la France. Le pari est presque gagné avec un groupement de 400 éleveurs "bretons et bio" qui pourraient signer sous peu.

Pour le moment, les choses démarrent plutôt bien. D’abord, Okadran a obtenu un "Sommet d’Or" lors du salon européen des professionnels de l’élevage. Mais surtout, le site a réalisé un chiffre d’affaires de 200.000 euros en seulement quelques semaines, une récompense qui provient cette fois des clients et qui vaut de l’or puisque, comme le précise Roger Mechri, l’idée n’est pas de proposer des prix bas, mais de la qualité à un prix juste non seulement pour le client, mais aussi pour l’éleveur.

Pascal Samama