BFM Business

Après un mauvais trimestre, Monsanto va supprimer 2.600 emplois

Hugh Grant, le patron de Monsanto, a vu l'entreprise pâtir de la chute des prix des produits agricoles.

Hugh Grant, le patron de Monsanto, a vu l'entreprise pâtir de la chute des prix des produits agricoles. - Joshua Lott - AFP

Plombé notamment par la chute des prix des produits agricoles, le géant de l'agrochimie a vu son bénéfice reculer de 15,5% sur un an, à "seulement" 2,31 milliards de dollars. Conséquence: l'entreprise va réduire de manière drastique ses effectifs.

Le géant américain de l'agrochimie Monsanto a vu ses bénéfices plonger de 15,5% sur un an à 2,31 milliards de dollars lors de son dernier exercice fiscal, et son chiffre d'affaires de 5,4% à 15 milliards de dollars. La chute des prix des graines, ainsi que de lourdes charges juridiques et de restructuration, en sont à l'origine.

Lors des trois derniers mois de cet exercice clos fin août, le spécialiste controversé des semences transgéniques a creusé ses pertes davantage que prévu, à 495 millions de dollars, selon un communiqué publié mercredi.

Il a annoncé dans la foulée la suppression de 2.600 emplois dans les 18 à 24 prochains mois.

400 millions d'économies espérés

Le titre dévissait de plus de 3% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance à Wall Street, d'autant que Monsanto a également livré des prévisions 2015/2016 nettement en-dessous des attentes.

Aucun détail n'est donné sur les régions ou les fonctions qui seront affectées. Monsanto indique juste dans un communiqué qu'il se désengage de son activité de canne à sucre et espère économiser à terme 400 millions de dollars par an grâce à ce plan de restructuration.

Y.D. avec AFP