BFM Business

AB InBev va dépenser une somme folle pour écraser le marché de la bière

Le numéro un mondial de la bière va bien avaler le numéro deux.

Le numéro un mondial de la bière va bien avaler le numéro deux. - Bruno Girin - AFP

Le leader mondial du secteur va racheter son principal concurrent SABMiller pour...96 milliards d’euros.

Les actionnaires de SAB Miller vont pouvoir trinquer. Le numéro deux mondial de la bière a annoncé mardi avoir accepté de se faire acheter par le numéro un du secteur, le belgo-brésilien AB InBev, pour l'équivalent de 96 milliards d'euros, une des principales opérations d'acquisition de l'histoire.

Le groupe basé à Londres a expliqué que son conseil d'administration était parvenu à un accord avec celui d'AB InBev, en vertu duquel ce dernier va racheter chaque action SABMiller pour 44 livres sterling. Ce qui valorise sa capitalisation boursière à hauteur de 71,2 milliards de livres (96 milliards d'euros).

En ajoutant la dette de SABMiller, cette offre en numéraire valorise même le groupe autour de 80 milliards de livres (108 milliards d'euros).

S'ouvrir les portes de l'Afrique

Le conseil d'administration de SABMiller a souligné que cette offre, que AB InBev a dû relever quatre fois pour obtenir l'accord de sa cible, représentait une prime de 50% par rapport au cours de l'action SABMiller à la clôture du 14 septembre, la veille du jour où les spéculations sont fortement montées sur le marché à propos d'une éventuelle transaction.

Si la transaction va au bout, elle mariera les marques de bière américaine Budweiser et belge Stella Artois -propriétés de AB InBev- avec les italienne Peroni, tchèque Pilsner Urquell et néerlandaise Grolsch de SABMiller.

L'acquisition de SABMiller permet entre autres à AB InBev de s'ouvrir en grand la porte de l'Afrique, où sa cible est bien présente, et notamment celle de l'Afrique du Sud, berceau de SABMiller où il est né il y a 120 ans.

L'accord conclu entre les directions des deux groupes prévoit une offre alternative à la proposition en cash, portant sur un maximum de 41% du total des actions de SABMiller. Les actionnaires du groupe britannique qui choisiraient cette alternative se verraient remettre environ 0,48 action d'AB InBev plus 3,78 livres en numéraire pour chacune de leurs actions SABMiller.

Les plus grosses fusions dans l'industrie agro-alimentaire

1. Anheuser-Busch InBev SABMiller (2015): 104 milliards de dollars

2. Inbev- Anheuser-Busch (2008): 52 milliards de dollars

3. Kraft-Heinz (2015): 45 milliards de dollars

4. Mars-Wrigley (2008) : 23 milliards de dollars

5. Suntory-Beam (2014): 16 milliards de dollars

6. Kraft- Cadbury (2010): 19 milliards de dollars

7. Danone- Numico (2007): 16,8 milliards de dollars

8. Pernod-Ricard -Allied Domecq (2005): 14 milliards de dollars

Y.D. avec AFP