BFM Business

4 Français sur 10 ont acheté une contrefaçon sans le savoir

Selon un sondage pour l'Union des fabricants, 37% des Français auraient acquis un produit qu'ils pensaient être de marque, alors que c'était en réalité une copie. Les mineurs sont plus souvent trompés que leurs ainés.

Près de quatre Français sur dix (37%) ont acquis un produit de contrefaçon sans le savoir au moment de leur achat, selon un sondage réalisé par l'institut Ifop pour l'Union des fabricants (Unifab) publié mercredi.

La proportion d'acheteurs trompés est plus élevée (43%) pour les jeunes de 15 à 18 ans, indique l'étude, présentée à l'occasion de la journée mondiale anti-contrefaçon. L'Unifab "appelle donc les consommateurs à être vigilants lors de leurs achats, notamment sur internet, nouveau canal de distribution de la contrefaçon", dans un communiqué.

Dangereux mais facile

Mais l'association note que "37% des Français (de 15 ans et plus) ont déjà volontairement acheté de la contrefaçon", en particulier des vêtements, de la maroquinerie et des parfums. L'Unifab relève en outre que 71% des 15-18 ans affirment écouter ou regarder en streaming des produits culturels "sans se préoccuper du cadre légal" (41% pour l'ensemble des sondés). La proportion est inférieure pour la pratique du téléchargement (52% chez les 15-18 ans).

Pourtant, 78% des personnes interrogées considèrent qu'il est "dangereux" d'acheter des contrefaçons, mais presque autant constatent que c'est "facile" (75%). "La consommation de faux produits constitue une réelle menace sociale et sanitaire car elle s'immisce sans bruit dans le quotidien de tous", affirme l'Unifab.

Interrogés sur leur connaissance des produits contrefaits, les Français placent en premier la maroquinerie et les accessoires (96%), suivis de l'horlogerie (94%), des parfums (94%) et des articles de sport (94%).

Le sondage a été réalisé en ligne du 11 au 17 avril derniers par l'Ifop auprès d'un échantillon national représentatif de 1.001 personnes âgées de 15 ans et plus.

LA CONTREFAÇON COÛTE 60 MILLIARDS D'EUROS

> Chaque année, 13 secteurs de l'économie européenne perdent 60 milliards d'euros à cause de la contrefaçon.

> 435.000 emplois perdus puisque les fabricants produisent moins et donc emploient moins de travailleurs.

> 15 milliards d'euros de coût en argent public, liés aux pertes d'impôts et de cotisations sociales.

> En France: perte de 5,8% des ventes, soit 6,8 milliards d'euros.

(Source: Étude UIPO 2018)

N.G. avec AFP