BFM Business

Commerces: décision "la semaine prochaine" sur une éventuelle réouverture fin novembre

Image d'illustration - Une jeune femme regarde la vitrine d'un magasin fermé à Paris.

Image d'illustration - Une jeune femme regarde la vitrine d'un magasin fermé à Paris. - ALAIN JOCARD / AFP

Alors que les commerçants espèrent pouvoir rouvrir plus tôt que prévu, le gouvernement devrait trancher la semaine prochaine à quelques jours du Black Friday, assure son porte-parole Gabriel Attal.

Le gouvernement tranchera "la semaine prochaine" sur la possibilité d'une réouverture des petits commerces pour le Black Friday, décision qui dépendra de la situation sanitaire, a indiqué mardi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Le gouvernement prévoit pour l'instant la possibilité d'une réouverture au 1er décembre, si l'épidémie de Covid-19 continue d'évoluer favorablement.

Interrogé sur France 2 sur les demandes pressantes de commerçants, soutenus par des élus, en faveur d'une réouverture dès le 27 novembre, jour du Black Friday, Gabriel Attal a indiqué que "la décision sera prise courant de la semaine prochaine".

Aujourd'hui l'objectif, c'est le 1er décembre mais évidemment s'il y a de très bonnes nouvelles, que la situation continue de s'accélérer de manière positive, évidemment on fera au mieux pour que les commerçants puissent travailler. Notre souhait c'est que les commerçants puissent rouvrir le plus rapidement possible", a-t-il dit.

Quant aux restaurateurs, le gouvernement leur donnera "des perspectives au début du mois de décembre", mais il n'y a pour l'instant "pas de décision prise sur le calendrier", a indiqué Gabriel Attal.

Il a toutefois souligné que la situation sanitaire "reste grave", avec "toujours plus de patients à l'hôpital aujourd'hui qu'au moment du pic de la première vague", et que si "un début de stabilisation" est observé à l'hôpital, ce n'est pas encore "une décrue".

Du côté des professionnels, on espère que les commerces pourront rouvrir pour le Black Friday mais on s'inquiète du sort des restaurant. Commentant la rumeur selon laquelle les bars et restaurants ne pourraient peut-être pas rouvrir avant mi-janvier, Francis Palombi, le président de la Confédération des commerçants de France, s'en est ému ce matin sur BFM Business.

Dans ce secteur ils sont à bout, il y a des gens qui sont à deux doigts de se faire sauter le caisson, ils n'en peuvent plus, s'alarme Francis Palombi. Le gouvernement a mis 20 milliards ce qui n'est pas rien, mais nous sommes épuisés depuis deux ans avec les gilets jaunes, les grèves et maintenant le Covid, c'est beaucoup pour les très petites entreprises."

Le porte-parole a rappelé que les commerçants pouvaient en attendant bénéficier d'une aide jusqu'à 10.000 euros pour compenser la perte de chiffre d'affaires en novembre, qu'ils pourront la demander "tout début décembre" et se la verront versée "dans les jours qui suivent".

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco