BFM Business

Olivier Véran n'a "pas d'éléments qui permettent de penser" que les commerces pourraient rouvrir le 27 novembre

Invité de RMC et BFMTV ce mardi, le ministre des Solidarités et de la Santé a écarté, en l'état, l'hypothèse d'une réouverture des petits commerces dès le 27 novembre.

"Je ne donne pas de date". Invité ce mardi sur RMC et BFMTV, Olivier Véran a refusé de se prononcer sur la réouverture des commerces de proximité fermés depuis le début du reconfinement. Le ministre des Solidarités et de la Santé s'est néanmoins montré peu optimiste pour une levée des restrictions dès le 27 novembre, comme le réclament les professionnels: "Je n'ai pas d'éléments qui me permettent de penser que nous pourrions les rouvrir le 27", a-t-il déclaré.

Je souhaite que nous soyons efficaces dans la durée et constants dans les mesures que nous prenons pour freiner le virus. La politique du stop and go ne serait pas bonne pour notre pays", a-t-il ajouté.

Véran fait "le choix de la constance et de la sécurité"

Olivier Véran a encore dit vouloir "que les commerces puissent rouvrir le plus tôt possible" mais "dans des conditions sanitaires qui permettent d'assurer la sécurité des Français, au moment où nous aurons déjà suffisamment fait baisser la pression épidémique pour être sûrs que nous ne soyons pas obligés de les refermer quelques jours après".

S'il a dit entendre "la détresse des commerçants", il a martelé que "rien ne serait pire que d'ouvrir les commerces et se dire une semaine plus tard que (l'épidémie) repart parce qu'on a rouvert trop tôt".

Je préfère un choix difficile, mais le choix de la constance et de la sécurité tout en continuant d'accompagner les commerçants. (...) Si nous rouvrons trop tôt les structures qui présentent un risque sanitaire, alors nous nous en voudrons", a poursuivi le ministre de la Santé.

Pas de réouverture début décembre pour les bars et restaurants

Quelle que soit la date choisie par le gouvernement, la décision de rouvrir les petits commerces "ne se fera pas sous la pression", a prévenu Olivier Véran. Et de rappeler qu'"un commerçant qui est obligé de fermer pour raison administrative est accompagné financièrement comme jamais et comme dans nul autre pays".

S'agissant des bars et restaurants, le ministre de la Santé a confirmé qu'"ils ne rouvriront pas début décembre".

Nous verrons pour début janvier. Nous donnerons de la visibilité aux acteurs économiques", a-t-il conclu.
https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco