Ces nanosatellites pourront localiser une multitude d'objets connectés (pour quelques euros)

Le concept de nanosatellite revient à concevoir de petits engins de quelques dizaines de centimètres, comme le PicSat du CNRS.
 

Collecter des données et surveiller depuis l'espace des conteneurs ou des bateaux à travers toute la planète? C'est la promesse de la constellation de nanosatellites Kineis inspirée des balises Argos. Reste à lever entre 110 et 130 millions pour qu'elle voit le jour.

Votre opinion

Postez un commentaire