BFM Business

Casinos: le groupe Barrière débarque dans les jeux d'argent et les paris en ligne

Le Casino Barrière de Deauville en plein confinement, le 19 avril 2020

Le Casino Barrière de Deauville en plein confinement, le 19 avril 2020 - Lou BENOIST © 2019 AFP

Barrière va se lancer dans les jeux en ligne avec une "plateforme dédiée dans un premier temps aux paris sportifs, puis à terme aux paris hippiques et au poker", indique le groupe de casinos.

Affecté par la crise sanitaire qui l'a contraint à fermer ses établissements (casinos, hôtels) de longues semaines, le groupe Barrière se diversifie dans les paris sportifs et les jeux en ligne.

L'entreprise détient 33 casinos et un club de jeux, mais également 18 hôtels et plus de 140 restaurants et bars.

Barrière s'allie avec BetConstruct qui a déjà un agrément

Pour entrer sur ce marché nouveau, Barrière a signé un partenariat avec BetConstruct qui gèrera la marque BarrièreBet et qui dispose déjà d'un agrément, délivré par l'ANJ (Autorité nationale des jeux) à sa filiale, la société Vivaro.

"Le marché des jeux en ligne est un nouvel axe de développement qui va permettre à notre groupe de conforter ses positions et de valoriser ses marques, mais également d'accroître notre notoriété auprès de nouveaux joueurs, et de fidéliser notre clientèle, adepte de nos casinos physiques", a souligné Dominique Desseigne, PDG de Barrière.

Selon l'ANJ, le secteur des jeux d'argent en ligne (paris sportifs, paris hippiques, poker), a représenté 12% du chiffre d'affaires de l'ensemble du marché des jeux autorisés en 2019.

Le marché des jeux en ligne: - 6% au 2ème trimestre

Au 2ème trimestre 2020, selon un bilan diffusé par l'ANJ, le marché des jeux en ligne a enregistré une baisse de 6% de chiffres d'affaires et un recul de 9% de comptes joueurs actifs.

Logiquement, durant la période, les paris sportifs (en l'absence de nombreuses compétitions arrêtées pour cause de pandémie) ont été les plus impactés par les effets de la crise sanitaire avec une baisse de 56% de leur chiffre d’affaires.

"Les segments du poker et, dans une moindre mesure, des paris hippiques enregistrent à l’inverse une forte hausse de leur chiffre d’affaires" souligne l'ANJ.

Sur la seule période de confinement (16 mars au 10 mai) les opérateurs ont enregistré une chute de 24% sur la période par rapport à 2019. Cependant, malgré cette crise sanitaire, sur les 6 premiers mois de l’année, le PBJ (produit brut) global du marché agréé en ligne atteint 758 millions d’euros, soit une hausse de 8% par rapport au premier semestre 2019.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé avec AFP Journaliste BFM Éco