BFM Business

Carlos Ghosn s'explique sur les maisons de Rio de Janeiro et de Beyrouth

Selon Carlos Ghosn, les dirigeants mentent en l'accusant qu'il utilisait secrètement des maisons à Beyrouth et Rio de Janeiro

Selon Carlos Ghosn, les dirigeants mentent en l'accusant qu'il utilisait secrètement des maisons à Beyrouth et Rio de Janeiro - Capture BFMTV

Carlos Ghosn réfute les accusations selon lesquelles il aurait utilisé secrètement des biens de Nissan à Rio de Janeiro et à Beyrouth. Il a dévoilé un document prouvant selon lui que les dirigeants japonais avaient validé l'usage de ces biens dès 2013.

Lors de sa conférence de presse à Beyrouth, Carlos Ghosn est aussi revenu sur des maisons à Beyrouth et à Rio de Janeiro. Ces maisons appartiennent à Nissan et "on m'a accusé de les avoir utilisé secrètement. Secrètement?" L'ex dirigeant a dévoilé des documents qui contredisent selon lui cette accusation. 

Sur un document rétroprojeté, Carlos Ghosn montre qu'en 2013 les dirigeants de Nissan savaient qu'il jouissait de ces résidences. Cette pièce révèle aussi qu'il était même convenu de lui vendre ces biens lorsqu'il quittera l'entreprise. "Les deux directeurs, les services juridiques et financiers ont eu ces documents, rien n'a été fait secrètement", estime l'ex-dirigeant.

Pascal Samama