BFM Business

Bridgestone: "L'enjeu, maintenir de l'emploi et de l'activité industrielle à Béthune"

La ministre déléguée à l'industrie, Agnès Pannier-Runacher, a rappelé qu'elle attendait de la direction de Bridgestone des propositions pour maintenir l'activité industrielle sur le site de usine de pneumatique de Béthune, menacé de fermeture.

"L'enjeu est de maintenir de l'emploi et de l'activité industrielle à Béthune" a expliqué la ministre déléguée à l'industrie, invité de BFMBusiness à propos de l'avenir du site de fabrication de pneumatique de Bridgestone à Béthune (Pas-de-Calais), menacé de fermeture.

"J'attends des propositions de Bridgestone"

"Nous sommes en discussions avec un groupe qui a des moyens, des activités diverses et pas seulement de la production de pneus à faible valeur ajoutée" commenté Agnès Pannier-Runacher.

"J'attends de Bridgestone, compte tenu de leurs différentes activités en France et dans le monde, qu'il fasse des propositions de maintien d'une activité avec des emplois durables. Nous poussons dans ce sens avec le président de région" a-t-elle ajouté.

Le cabinet Accenture examine des scénarios alternatifs

"La réponse va prendre un peu de temps. Nous avons mandaté un cabinet de conseil qui va contrexpertiser les chiffres avancés par Bridgestone et qui va aussi investiguer de nouveaux scénarios. Est-ce que cela ne peut pas être du recyclage ou une zone de logistique? C'est à dire tout ce que l'on peut faire pour mettre de l'emploi dans ce site de Béthune" a souligné la ministre déléguée à l'industrie.

Le cabinet de conseil mandaté par le gouvernement est Accenture, dont le travail "permettra non seulement de regarder ces scénarios, mais également (...) de soumettre des scénarios alternatifs autour de cette technologie du pneu", avait déjà précisé la ministre lors de sa visite à Béthune, le 21 septembre dernier, donnant l'exemple de "la question du recyclage du pneu".

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco