BFM Business

Barbara Pompili: "Le nucléaire est une des options qui sont sur la table"

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. - BFM Business

Si le chef de l'Etat a annoncé un investissement d'un milliard d'euros dans le nucléaire, la ministre de la Transition écologique rappelle que les options du mix énergétique pour l'après 2035 ne sont pas encore décidées.

Quel avenir pour le nucléaire en France? Alors que le chef de l'Etat a annoncé un investissement d'un milliard d'euros dans la filière dans le cadre du plan France 2030, la ministre de la Transition écologique assure qu'il ne s'agit pas d'une inflexion dans la stratégie énergétique française.

Invitée sur BFM Business, Barbara Pompili rappelle que l'objectif de la France est toujours de réduire à 50% la part du nucléaire dans la production électrique du pays (contre 70% aujourd'hui).

"RTE estime qu'on va avoir 20% de besoins en électricité en plus d'ici 15 ans, rappelle la ministre. Nous n'avons pas le temps d'ici là de construire une nouvelle centrale nucléaire. Il va falloir développer le renouvelable."

Le pays qui va massivement investir pour mettre au point les mini-réacteurs dit SMR (pour "small modular reactors") ne devrait de plus pas en disposer avant plusieurs années.

"Les SMR aujourd'hui on est sur de la recherche et développement pour avoir un prototype qui sera prêt aux alentours de 2030, estime Barbara Pompili. Une fois qu'on aura mis au point ce prototype, on peut lancer l'industrialisation. Mais ça nous amène après 2035."

Si la part du nucléaire va donc mécaniquement décroître dans les prochaines années, la ministre estime qu'à plus long terme il serait une option parmi d'autres.

"RTE travaille sur des scénarios après 2035 avec plus ou moins de nucléaire, plus ou moins de renouvelables et l'intérêt de ces scénarios c'est que ce seront des scénarios financés, on saura combien ça coûte on saura les avantages et les inconvénients de chacune des options et là on pourra décider quel est la meilleure option", assure Barbara Pompili.
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco