BFM Eco

Armor, Danone, Actes Sud… 76 patrons soutiennent la convention citoyenne pour le climat

Le PDG de Danone, Emmanuel Faber,

Le PDG de Danone, Emmanuel Faber, - PATRICK KOVARIK / AFP

Des dirigeants d’entreprises comme BioCoop ou Engie appellent leurs homologues à s’emparer des propositions de la convention citoyenne pour le climat, même s’ils ne les approuvent pas toutes.

Les dirigeants de la Camif, de Danone ou d’Engie, ceux d’Armor, BioCoop, Lean Nature ou Nature et Découvertes. En tout, 76 patrons ont signé une tribune parue dans le Journal du Dimanche, invitant le monde économique à "s’emparer de l’urgence climatique". Pour cela, ils appellent à soutenir les propositions de la convention citoyenne pour le climat.

Ce groupe de citoyens devant formuler des propositions pour la transition énergétique a été formé par Emmanuel Macron au lendemain de la crise des gilets jaunes. La semaine dernière, la convention a voté 150 propositions formelles, comme l'introduction de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution et la création d'un crime "d'écocide". Le président Emmanuel Macron doit formuler des réponses à leurs idées ce lundi.

Mais avant même ce rendez-vous crucial, ces grands patrons français invitent leurs homologues à soutenir "la démarche et les ambitions" de cette convention citoyenne pour le climat.

Dépasser les postures et les préjugés

Alors que certaines mesures qu’elle a proposées, comme la limitation de la vitesse à 110 kilomètres heure sur l’autoroute, font polémique, les signataires de la tribune appellent à "dépasser les postures et les préjugés".

"Nous nous emparerons donc de vos propositions pour en approfondir les conditions économiques et les inscrire dans une feuille de route en cohérence avec nos responsabilités sociales", promettent notamment Emmanuel Faber pour Danone ou Françoise Nyssen pour Actes Sud.

Ces dirigeants appellent donc les autres entreprises, "y compris lorsqu’elles n’approuvent pas la totalité des propositions que vous faites", à les soutenir néanmoins car "partager les constats, les ambitions et approuver la majorité de vos propositions est un socle suffisant pour rejoindre le mouvement".

Parmi les actions que prévoient ces dirigeants d’entreprises pour donner corps aux propositions de la CCC : "renouveler et remplacer le parc automobile thermique, rénover le parc de bâtiments, réformer et améliorer notre chaîne de production alimentaire, transformer notre appareil productif, nos usines et nos savoir-faire, aménager le pays autour des notions de proximité et de solidarité". Des chantiers qu’ils estiment prioritaires, et qui seront d’autant plus faciles à engager qu’ils pourront bénéficier de "l’élan qui accompagne l’effort de reconstruction, après la catastrophe de la pandémie."

Nina Godart
https://twitter.com/ninagodart Nina Godart Journaliste BFM Éco