BFM Business

Air France prévoit des pertes presque aussi importantes au second qu'au premier semestre

La direction d'Air France entend supprimer 7.580 postes d'ici fin 2022 au sein de la compagnie tricolore et de la filiale régionale Hop!.

La direction d'Air France entend supprimer 7.580 postes d'ici fin 2022 au sein de la compagnie tricolore et de la filiale régionale Hop!. - AFP

La compagnie française anticipe une perte annuelle d'exploitation frôlant 3 milliards d'euros, selon La Tribune. Un gouffre dont l'ampleur illustre les difficultés du secteur aérien commercial à redécoller sur le deuxième semestre 2020.

Air France ne s'attend pas a redresser la barre avant plusieurs années. Selon La Tribune, la compagnie aérienne française prévoit de terminer 2020 sur une perte d'exploitation annuelle de 2,9 milliards d'euros, prévisions dévoilées en interne il y a quelques jours.

"Ayant déjà essuyé une perte de 1,6 milliard d'euros au premier semestre, la perte prévue au second semestre s'élève donc à 1,3 milliard d'euros. La direction compte sur son plan de restructuration pour atteindre une marge positive de 3% en 2022 et de 7% en 2023" explique le site d'informations économiques.

L'ampleur de la perte annuelle d'exploitation anticipée par Air France témoigne à la fois de la gravité de la crise que vit actuellement le transport aérien, tout autant que la lenteur de la reprise de l'activité du secteur. Avec notamment une grande incertitde sur la reprise des voyages d'afffaires.

La filiale régionale Hop! subit une purge sévère

Pour adapter ses coûts à la crise qu'elle subit, la direction d'Air France entend supprimer 7.580 postes d'ici fin 2022 au sein de la compagnie tricolore et de la filiale régionale Hop!.

Elle table sur des départs naturels non remplacés et des départs volontaires, mais des départs contraints ne sont pas exclus pour le court-courrier.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco