BFM Business

Air Calédonie International réceptionne un nouvel Airbus malgré la crise

En 2019, Air Calédonie International (ACI) avait réceptionné deux Airbus A 330neo dans le cadre d'un renouvellement complet de la flotte.

En 2019, Air Calédonie International (ACI) avait réceptionné deux Airbus A 330neo dans le cadre d'un renouvellement complet de la flotte. - Éric Cabanis - AFP

Disposant de 168 sièges, l'Airbus A320neo effectuera son premier vol mercredi à destination de Wallis et Futuna.

Air Calédonie International (ACI) a réceptionné lundi un Airbus A320neo dans le cadre du renouvellement de sa flotte dont le calendrier a été révisé en raison de la crise sanitaire, a indiqué la compagnie calédonienne.

La livraison de cet appareil destiné aux moyens courriers était initialement programmée en mai. Un second avion du même type, prévu pour février 2021, a lui été retardé à 2022, voire 2023.

En 2019, la compagnie, détenue par la collectivité calédonienne, avait réceptionné deux Airbus A 330neo dans le cadre d'un renouvellement complet de la flotte.

"Je n'ai pas de calendrier (pour la reprise du trafic). Mais à ce moment là, nous disposerons sur les dessertes régionales d'un avion performant dans un environnement, qui sera très compétitif", a déclaré Didier Tappero, directeur général d'ACI.

Destination Wallis et Futuna

Indemne de Covid-19, 38 cas déclarés dont aucun local, la Nouvelle-Calédonie (270.000 hab.) est sous cloche depuis mars dernier et tout passager arrivant, qui doit attester d'un "motif impérieux" pour venir sur le Caillou, est soumis à une quatorzaine obligatoire en hôtel.

Disposant de 168 sièges, l'Airbus A 320neo effectuera son premier vol mercredi à destination de Wallis et Futuna, territoire également indemne de coronavirus pour lequel le protocole sanitaire ne s'applique pas.

Jusqu'au 31 juillet 2021, avant une nouvelle évaluation du contexte sanitaire mondial par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, le trafic aérien est réduit à trois vols hebdomadaires vers Tokyo (escale pour aller à Paris) dont un seul revient avec des passagers, deux vols hebdomadaires vers Sydney, essentiellement consacrés aux évacuations sanitaires et au frêt, et deux ou trois vols par semaine à destinatin de Wallis et Futuna.

Pour faire face à la crise, ACI a réduit sa masse salariale de 20%, ses effectifs ont baissé de 490 à 380 salariés et un prêt garanti par l'Etat (PGE) de 4,8 milliards CFP (40 millions euros) a été contracté. La compagnie évalue actuellement ses pertes mensuelles à 400 millions CFP (3,3 millions euros).

PS avec AFP