BFM Business

4G: vers la fin des zones blanches?

Un site mobile 4G en montagne.

Un site mobile 4G en montagne. - 01net.com

Selon le régulateur des télécom, 96% du territoire français est désormais couvert en 4G grâce notamment à l'initiative "New deal Mobile" lancée en 2018.

Dans leurs publicités, les opérateurs télécom se targuent souvent de couvrir 97 à 98% de la population en 4G. Un argument un peu trompeur qui provoque souvent la colère de nombreux foyers et d'entreprises privés de haut débit mobile, notamment dans les zones rurales.

En fait, dans la réalité des territoires, la couverture 4G est longtemps restée parcellaire. Le gouvernement a donc décidé en 2018 de mettre la pression sur les opérateurs à travers l'initiative "New Deal Mobile".

Il prévoit le déploiement par les opérateurs d’antennes 4G dans les zones identifiées comme blanches avec des objectifs précis. Ces zones devaient être équipés en 4G à 75% d'ici fin 2020 et 100% d'ici fin 2022 soit 5000 nouveaux sites 4G pour chaque opérateur. En échange de ces engagements, le "New Deal Mobile" prévoyait le renouvellement à titre gracieux de plusieurs fréquences accordées dix ans plus tôt par l’Arcep.

Mises en demeure

Après quelques retards à l'allumage et autres amicales mises en demeure de l'Arcep (le régulateur des télécoms) afin d'accélérer le mouvement, il semble que le secteur ait joué le jeu.

L'Autorité estime en effet que 96% du territoire sont aujourd’hui couverts en 4G par au moins un opérateur (+ 7 points par rapport au 1er janvier 2018) et 76% de l'Hexagone couverts par tous les opérateurs en 4G (+ 31 points par rapport au 1er janvier 2018).

Le New Deal prévoit aussi le dispositif de couverture ciblée, dont les zones sont identifiées par les collectivités territoriales :

"L’Arcep, qui est en charge de contrôler le respect des obligations des opérateurs, a fait le point sur les 445 sites qui avaient été identifiés par l’arrêté du 4 juillet 2018 (modifié) et qui devaient être mis en œuvre avant le 9 octobre 2020: 403 des 445 sites ont été mis en service soit près de 91%. Les causes des retards de mise en services des autres sites sont en cours d’analyse par l’Arcep", explique le gendarme des télécoms.

La dynamique va se poursuivre

"La dynamique va se poursuivre: 800 zones pourront être identifiées en 2021 et 2022 puis 600 par an les années suivantes, dans la limite de 5000 par opérateur. Par ailleurs, un suivi a été mis en place avec les opérateurs pour s’assurer que la nouvelle période de confinement ne ralentisse pas les déploiements", ajoute l'Arcep.

Par ailleurs, plus de 500 zones sont identifiées où la connexion internet sera améliorée grâce à de la 4G "fixe" qui permet d’apporter du bon haut débit dans certaines zones.

"Le New Deal Mobile est un effort sans commune mesure notamment pour la progression de l’aménagement numérique du territoire. Notre réseau aura basculé entièrement en 4G dans les prochaines semaines et la couverture mobile est arrivée dans 462 zones. Le rythme doit encore s’accélérer car la crise sanitaire crée des attentes légitimes pour une meilleure couverture mobile", commente Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business