BFM Business

4G/5G: Ericsson part en guerre contre Samsung pour violation de brevets

Samsung est attaqué par Ericsson

Samsung est attaqué par Ericsson - -

L'équipementier télécom suédois a déposé deux plaintes aux Etats-Unis dont une auprès de la Commission fédérale américaine du commerce international qui a ouvert une enquête.

Les batailles judiciaires autour des brevets sont des affaires courantes dans la tech. On se souvient par exemple de la guerre épique entre Apple et Samsung qui a duré pas moins de sept années ou encore de celle entre Google et Oracle.

Cette fois, c'est Ericsson qui décide d'attaquer à nouveau Samsung aux Etats-Unis pour violations de brevets dans la 4G et la 5G. L'équiementier suédois a déposé deux plaintes dont une devant la Commission fédérale américaine du commerce international (ITC) qui a annoncé mardi ouvrir une enquête.

Pas une première

Dans un communiqué de presse, l'ITC a indiqué n'avoir "encore pris aucune décision sur le fond de l'affaire". Un juge administratif fixera une audience de présentation des preuves et décidera alors s'il y a violation ou non, a précisé la commission.

Ericsson a également initié une procédure devant un tribunal de district au Texas pour les mêmes faits.

Outre des violations de brevets, le groupe accuse le sud-coréen d'avoir manqué à des engagements contractuels sur le paiement de redevances liées à des technologies sous brevet.

Ce n'est pas la première fois que les deux géants se retrouvent devant les tribunaux. En 2012, Ericsson accusait déjà son client de ne pas payer ses redevances, l'affaire avait traîné pendant deux ans avant que Samsung accepte de la régler à l'amiable contre un chèque de 650 millions de dollars.

Dans une grande majorité des cas, ces affaires se règlent en effet à l'amiable avec à la clé de gros chèques.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business