BFM Business

3800 euros par mois, le Smic le plus élevé du monde vient d'être voté à Genève

Le Smic à Genève est le plus élevé du monde.

Le Smic à Genève est le plus élevé du monde. - Wikimedia

Les habitants du canton de Genève viennent de voter en faveur d'une hausse du salaire minimum à 23 francs de l'heure, soit près de 3050 euros net par mois. Un minimum pour vivre dans la région la plus chère du monde.

C'est définitivement le Smic le plus élevé de la planète. Les habitants du canton de Genève se sont prononcés au cours d'une votation à 58% en faveur d'une hausse du salaire minimum sur leur territoire. La Suisse étant un Etat fédéral, c'est aux cantons de décider du montant d'un salaire minimum.

Et ce nouveau salaire minimum est désormais de 23 francs suisse de l'heure (contre 19,50 francs auparavant), soit 21,30 euros de l'heure. Les Genevois effectuant 41 heures par semaine, cela porte 4086 francs suisses brut le salaire mensuel minimum dans le canton. Soit très exactement 3783 euros brut par mois. Ce qui représente un salaire net d'environ 3050 euros selon le site salairesuisse.ch.

Il s'agit évidemment du Smic le plus élevé de la planète devant le Luxembourg (2140 euros) et l'Australie (1950 euros). Le smic genévois est près de trois fois plus élevé qu'en France. Pour 35 heures (contre 41 heures en Suisse), un Français au smic touchera 1540 euros brut et 1200 euros net.

Cette hausse concernera quelques 30.000 personnes, soit 10% de la populatiuon active du canton qui gagnent actuellement moins de 4000 francs par mois. Et si ce "minima social" peut paraître très élevé selon les standards français, il s'agit de permettre aux habitants de "vivre dignement", assurent les syndicats dans une des villes les plus chères du monde.

13.300 euros le m² à Genève

Le salaire médian dans le canton de Genève est ainsi de 7278 francs suisse brut, soit l'équivalent de 5300 euros nets par mois. Des niveaux de rémunération qui se traduisent par un coût de la vie particulièrement élevé. Selon une étude de la banque UBS, Zurich et Genève sont les deux villes les plus onéreuses de la planète. A Genève, le prix moyen du mètre carré dans l'immobilier est de 14,350 francs suisses (13.300 euros). Un petit trois-pièces de 40 m² coûte en moyenne plus de 530.000 euros. Un petit deux-pièces dans le centre est lui proposé à 1800 euros par mois en location selon le site Numbeo sur le coût de la vie dans les villes du monde.

Les syndicats suisse réfutent d'ailleurs le qualificatif de Smic le pus élevé de la planète.

"En comparaison du PIB et du coût de la vie, on se retrouverait plutôt dans la fourchette basse. Le niveau de vie à Genève n’est pas le même qu’ailleurs, les loyers sont extrêmement hauts, une famille nombreuse devra débourser au moins 2000 francs pour un appartement en HLM. Alors lorsqu’on ne gagne même pas 4000 francs… On se retrouve souvent mal logé ou alors il faut cumuler plusieurs boulots pour arriver à tourner", explique Alejo Patiño, le secrétaire syndical d’Unia Genève au site evenement.ch.

Les grands gagnants de cette mesure seraient donc plutôt... les Français. Les frontaliers originaires de Haute-Savoie et de l'Ain et qui travaillent en Suisse vont ainsi voir leur pouvoir d'achat augmenter sans en subir le coût de la vie. D'ailleurs selon l'Insee, les "navetteurs" sont de plus en plus nombreux. Ils sont plus de 115.000 de la région Rhône-Alpes à travailler en Suisse, soit deux fois plus qu'il y a 15 ans. Un Haut-Savoyard sur cinq travaille désormais en Suisse selon l'Insee et 84% d'entre eux dans le canton de Genève.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco