BFM Business

Avec 289.400 créations nettes au printemps, l'emploi salarié dépasse son niveau d'avant-crise

La FFB table sur la création de 10 à 15 000 emplois

La FFB table sur la création de 10 à 15 000 emplois - CD Maille

L'Insee a revu à la hausse ses estimations de créations d'emplois au deuxième trismestre. A fin juin, la France comptait plus d'emplois qu'avant la crise.

L'emploi salarié renoue avec la situation d'avant la pandémie, selon les chiffres définitifs publiés mercredi par l'Insee. Entre fin mars et fin juin 2021, l'emploi salarié (privé et public) augmente de 1,1 % (+289.400 emplois) après +0,6 % (+148.500) au trimestre précédent. Cette hausse provient essentiellement de l'emploi salarié privé qui augmente de nouveau fortement: +1,4 % (265.100 créations nettes d'emploi) après +0,8 % (+149 800 emplois).

L'Institut national des statistiques et des études économiques a ainsi revu légèrement à la hausse son estimation du 6 août qui faisait état de 239.500 créations nettes d'emploi dans le privé (+1,2%) entre fin mars et fin juin.

De son côté, l'emploi public croît de 0,4 % (+24.300 emplois) après une quasi-stabilité au premier trimestre (−1.300).

Globalement, l'emploi salarié dépasse son niveau d'avant-crise (fin 2019) de 0,4 % dans le privé (+85.800 emplois) et de 1% dans le public (+59.600). Au total, l'emploi salarié se situe fin juin 2021 à 0,6 % au-dessus de son niveau de fin 2019 (+145.400). A fin juin, la France comptait en effet selon l'Insee 25,68 millions d'emplois, contre 25,54 millions au dernier trimestre 2019, le dernier pointage avant la crise du Covid.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco