BFM Business

250.000 recrutements en 2021: l'immobilier en plein boum

La demande mondiale en bois a explosé ces derniers mois

La demande mondiale en bois a explosé ces derniers mois - Justin Sullivan - AFP

Fortement touchés par la crise, les secteurs de l'immobilier et de la construction devraient selon une étude d'EY retrouver leurs niveaux de 2019.

C'est le retour des beaux jours dans l'immobilier et la construction. Après une année 2020 au cours de laquelle le secteur a été durement touché par la crise, l'immobilier pourrait dès cette année retrouver son niveau d'avant-crise.

Selon la 5e édition du "panorama de l'immobilier et de la ville" du cabinet EY, le secteur qui emploie 2 millions de personnes en France devrait recruter 250.000 personnes en 2021.

L'année passé aura-t-elle été une parenthèse sombre mais courte pour le secteur? C'est ce que pense Marc Lhermitte, associé EY Consulting auteur de l'étude invité sur BFM Business.

"C'est une filière qui a du mal à fonctionner normalement en 2020, les visites d'appartements, certains chantiers de construction, les élections municipales aussi sont passées par là et ont ralenti un certain nombre de projets, rappelle Marc Lhermitte. Mais ça repart complètement. Les employeurs du secteur dans les huit grands métiers prévoient de recruter 250.000 personnes."

Des intentions d'embauches qui traduisent un fort regain de confiance de la part des entreprises du secteur. Alors que la confiance en l'avenir était tombée à 54% à l'automne 2020, elle est depuis remontée à 79% dans l'étude EY.

"Près de 80% des entreprises que nous avons interrogées envisagent de recruter dans à peu près toutes les familles de métiers, ça repart assez vite", constate Marc Lhermitte.

Ce sont très précisément 78% des entreprises du secteur qui envisagent de recruter ces trois prochaines années.

94% d'emplois en CDI

Et preuve du retour de la confiance, les emplois envisagés sont pérennes puisque 94% d'entre eux seraient des CDI.

Métiers de la construction, de la gestion d'immeuble, promoteurs, architectes... Tous les métiers sont concernés. Ainsi que de plus en plus de nouveaux métiers comme les spécialistes de l'énergie ou de la donnée.

Des intentions en hausse donc qui vont entraîner des difficultés de recrutements.

"Comme dans beaucoup de secteurs, les recruteurs de l'immobilier sont 70% à nous dire qu'ils éprouvent des difficultés de recrutement, c'est même un petit plus élevé que dans le reste de l'économie française, explique Marc Lhermitte. Ils ont aussi des difficultés parce que l'immobilier évolue très vite."

Les profils les plus recherchés sont les jeunes expérimentés qui ont entre trois et 10 ans d'expérience (92% des entreprises en recherchent) devant les débutants (64%).

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco