BFM Côte d'Azur

Alpes-Maritimes: la préfecture rétablit le port du masque obligatoire dans certaines zones

Un centre de vaccination contre le Covid-19 à Nice (Alpes-Maritimes) en avril 2021

Un centre de vaccination contre le Covid-19 à Nice (Alpes-Maritimes) en avril 2021 - Valery HACHE / AFP

Le port du masque restera obligatoire dans les zones à forte concentration de personnes, selon un nouvel arrêté publié par la préfecture. La consommation d'alcool sur la voie publique et les activités musicales sont quant à elles interdites.

La préfecture des Alpes-Maritimes a décidé de prendre de nouveau des mesures. Alors que l'épidémie repart dans le département avec des hospitalisations qui frôlent les records et un taux d'incidence qui s'envole, la préfecture a annoncé ce dimanche plusieurs mesures qui prennent effet immédiatement, et ce jusqu'au 16 août inclus.

La première mesure concerne l'obligation du port du masque en extérieur, dans les zones à forte concentration de personnes, sur l’ensemble des communes du département. Les marchés couverts et de plein air sont concernés, tout comme les brocantes, les voies urbaines à circulation piétonne, ou les galeries commerciales. Il est également précisé que ces mesures concerneront les périmètres entourant certains lieux:

  • Dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des crèches, écoles, collèges et lycées et ce 15 minutes avant et après l’ouverture et 15 minutes avant et après la fermeture de ces établissements ;
  • Dans un périmètre de 50 mètres autour des accès des établissements d’enseignement artistique et des établissements d’enseignement supérieur aux heures de fréquentation de ces établissements ;
  • Dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des établissements recevant du public au sein desquels, le port du masque est obligatoire en vertu des dispositions réglementaires en vigueur.
  • La préfecture explique que les espaces naturels, les parcs, les jardins et les plages ne sont pas concernés.

Pas d'alcool ni de musique sur la voie publique

Autre mesure, celle d'interdire la consommation de "toute boissons alcoolisées sur la voie publique". De plus l'activité musicale sera interdite sur la voie publique également, mais aussi dans les établissements recevant du public, et ce même à l'extérieur. Le maire de Nice Christian Estrosi avait demandé d'interdire la musique des terrasses des bars et restaurants "pour limiter les attroupements, propices à la propagation du virus". Ce dimanche, l'édile a tenu à remercier sur Twitter la préfecture pour la mise en place de ces mesures qu'il estime "responsables alors que le taux d'incidence des 20-29 ans dépasse 1700".

La préfecture fait également savoir que les forces de sécurité intérieure seront "pleinement mobilisées afin de veiller au respect de ces mesures". Le taux d'incidence a augmenté de plus de 200% en une semaine dans les Alpes-Maritimes pour atteindre vendredi les 314 cas pour 100.000 habitants.

Louis Augry